L'instant qui dure #novembre2019



Hello mes chatons,

Aïe, l'instant qui dure arrive avec 12 jours de retard aujourd'hui. Je dois vous avouer, ce mois-ci il m'est très difficile de rédiger cet article. La fin d'année est toujours mentalement une épreuve pour moi, et je crois que pour toutes les personnes atteintes de souffrance mentales cela fait pareil. Habituellement, je redoute la fin d'année car j'ai l'impression d'être un échec ambulant, aussi le constat d'une année de moins à vivre et vécue de travers me rend malade de tristesse. Mais cette année, ce n'est pas tout à fait ce que je ressens. Je crois que je suis surtout très fatiguée. En un an il s'est passé énormément de choses dans ma vie, des prises de décision très difficiles ont du se faire. Mais, il y a eu aussi des grandes victoires, peu à peu je me sors des troubles du comportement alimentaire, je peux dire aujourd'hui que je n'ai plus d'addiction au sport, j'en fais avec plaisir et la performance est une recherche mais pas la seule. J'en fais avant tout pour avoir de la puissance, et donc vivre avec un corps plus disponible et dynamique. Alors on ne va pas se mentir, il y a des jours où ça va moins bien, mais je crois que ces jours là sont plus "normaux" et ne tombent pas dans une angoisse pathologique.

Par contre, j'ai extrêmement peu de motivation pour vous écrire ici. Non pas que j'ai envie d'arrêter mon blog, non, pas du tout, mais je me sens juste inutile et lassée. J'ai pourtant plein d'idées, même trop, et c'est sans doute ce qui me paralyse. J'ai envie de parle de tant de choses, j'ai 10000 projets pour 2020. Mais justement, cette énorme quantité de projets finit par m'angoisser, et une fois passée l'euphorie de la créativité, je me sens submergée par une immense angoisse. Je ne me sens pas à la hauteur de mes propres idées, et je finis par me dévaloriser en me disant que penser les idées c'est déjà les vivre un peu, et donc peu à peu je renonce à les concrétiser pour de bon. J'ai vécu ma vie comme cela depuis toujours. Pour avoir des idées, aucun problème. Avoir le courage de les réaliser, beaucoup moins. Je sens que 2020 va être l'année où je vais devoir prendre à bras le corps cette difficulté que j'ai à temporiser mes idées, à faire le tri pour les réaliser peu à peu. Nul ne sert de courir... on l'entend tellement cette morale ! Mais qu'il est difficile de vraiment la mettre en pratique !

J'ai beaucoup de mal à hiérarchiser mes envies et mes projets, et du coup je finis par faire un peu tout à moitié, je ne suis pas satisfaite de moi-même, et le sentiment d'échec s'installe, ce qui me mène à me saboter toute seule. Pourquoi même je vous raconte tout ça ? Je ne sais pas. Peut être parce que si je ne publie rien cette semaine j'ai peur que ce soit le début de la mort de ce blog... Je n'ai pas envie de le lâcher, mais c'est dur de rester motivée.

J'attends l'aurore.

Commentaires

  1. Très chère Feriel.
    Je vous lis toujours avec grand plaisir, même si je ne vous importune pas souvent par mes messages.
    Vous nous laissez ici un joli cri du coeur (comme souvent à dire vrai).
    Merci pour ce post.
    Pour vous répondre, bien que vous n'en attendiez pas forcément une, la fin d'année est souvent une source d'angoisse et de mise en abîme intérieure. Il est dur de faire ce bilan du temps qui passe inéluctablement. Et encore plus de ne pas sombrer dans une profonde mélancolie.
    Avoir milles projets et se contenter souvent des idées et ne pas passer à leurs réalisations et je crois le propre de beaucoup d'esprits créatifs. Un poids à porter.
    Je continuerais à vous lire fidèlement et presque religieusement au rythme que vous imputerez pour 2020 à votre joli blog.

    Cassandre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cassandre,
      Je vous remercie beaucoup pour votre message plein de bienveillance. J'ai récemment réalisé que cette fin d"année portait en elle encore plus de sens, puisque 2019 marque la fin d'une décennie. Non seulement la fin des années 2010, mais aussi la fin de ma vingtaine, et je crois que c'est la fermeture de ce cycle qui me trouble autant. L'incertitude de la nouvelle décennie à venir est à la fois étourdissante de liberté et étouffante de chaos à accepter. Bref, beaucoup de choses à vivre encore, dans ce que ça a de merveilleux et d'angoissant. Je vous remercie de lire toujours mon blog malgré ses hauts et ses bas, et j'espère que 2020 sera une année plus épanouissante pour mes projets créatifs, pour le blog et les photos. Très bonne fin d'année à vous, que je vous souhaite plus paisible que la mienne :)

      Supprimer
    2. Bonjour Fériel,
      Et merci pour votre réponse.
      Vous avez parfaitement raison de souligner qu'il s'agissait en plus d'une fin de décennie, ce qui porte encore plus l'esprit à voguer sur les flots déchainés de l'introspection et du bilan personnel. D'autant plus si pour vous il s'agit d'embrasser maintenant la trentaine et de dire au revoir avec bonté à votre vingtaine.
      Je vous souhaite une belle année pleine de bienveillance et une nouvelle décennie remplie d'épanouissements.
      Et si vous trouvez un moyen de vivre le temps qui passe avec plus de légèreté, dites le nous à vos lecteurs, car cela nous est pour beaucoup difficile.
      Que 2020 resplendisse !

      Supprimer
  2. Bonsoir,
    Tu sais, il ne faut pas te faire de mouron pour une trentaine approchant, pense à tout ce que cette décennie est prête à t'offrir ! Et puis surtout, je voulais te dire qu'il ne faut pas s'en faire non plus sur des "posts qui n'arrivent pas à l'heure" et ne pas culpabiliser sur un besoin de se poser et de faire une pause. Il m'a fallu un peu de temps pour le comprendre moi-même et aujourd'hui je suis satisfaite des pauses sans blog que je me fais parfois. C'est un peu une purge. Même si bloguer fait du bien, qu'importe le contenu, il est bon de lâcher prise pour mieux revenir :)
    Quoiqu'il en soit, je voulais aussi en profiter pour te dire que j'aime beaucoup ce que tu fais. Je ne t'ai découverte qu'il y a quelques semaines/mois mais je tiens quand même à passer voir un peu de temps en temps ce que tu as bien pu nous concocter. Ces photos sont superbes (analog power!) !
    Bon courage à toi et souris à tout ce qui te vient ! C'est drôle, tout à l'heure je suis retombée sur cette citation: "Si la vie te donne des citrons, fais en de la limonade." :)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés