Miss Bella's Blooms x Matoushi : la collection


Hi guys !

I've encountered the beautiful work of Claire a few years ago. It was totally by chance, as Instagram suggested her profile to me. A few seconds later I was already browsing her Etsy shop, or should I say, her little shop of wonders. I instantely fell in love with her creations, which shine with a special, positive, creative, unique aura. When the first pieces I ordered from her arrived, I was totally hooked. They were even more beautiful in real, the flowers could be mistaken for real ones, and both the colors and the arrangement were well put together, not to mention the flawless finitions. Since then, I must confess I caught the 'Miss Bella's Blooms fever', and kept ordering her work, until I covered my wall with her whimsical flowers. I can't go out without adding a little special something in my hair, and Claire's flowers are definitely the final perfect touch to complete an outfit to make it special and unique. Since then, we often were sending each other messages, and learn a bit more about each other.
So when Claire asked me if I was interested by creating three floral pieces with her, I was beyond thrilled. It's a great honour for me to have this unique opportunity to work with a woman who inspires me and is so kind and creative. That's why we immediately agree on creating three pieces inspired by three different women from whom I take my inspirations. With Claire we discussed about the colors and the composition of each piece, and I was so amazed by Claire's ability to understand exactly what I meant. And a few months later, I'm very excited to present to you the final result. I really hope you will like them ! They all are available right now on Claire's Etsy shop, but they are very limited editions so I suggest you don't wait if one catches your eye ;)

Hello mes chatons,

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous révéler un projet sur lequel je travaille depuis des mois avec une de mes créatrices préférées... J'ai nommé Claire, l'artiste aux doigts de fée qui crée de sublimes barrettes florales !
Il y a quelques mois elle m'avait contacté en me demandant si j'étais intéressée pour créer avec elle une collection spéciale. J'ai été tout de suite très honorée et ravie de sa proposition. En effet, j'ai "rencontré" Claire sur Instagram il y a quelques années, et j'étais tombée tout de suite amoureuse de ses créations. Elles dégagent quelque chose d'unique, une sorte d'aura de bienveillance et d'harmonie qui les rendent extrêmement précieuses... et magiques. De fil en aiguille j'ai commandé pas mal de pièces chez elle, afin de me constituer un mur floral selon les saisons. Nous échangeons souvent des messages et au fur et à mesure on a appris à se connaître, ce qui à mes yeux ne faisait qu'augmenter la valeur des barrettes que j'ai de chez elle.

Pour cette collection spéciale, j'ai proposé à Claire de tourner la collection autour de trois femmes chez qui je puise mon inspiration, pas seulement de style mais aussi de vie. Ces trois femmes sont comme des mentors éternels, vers lesquelles je peux toujours me tourner quand je doute dans ma vie. Elles symbolisent assez bien mon univers, car si très différentes en apparence on retrouve chez elles des traits communs, que je vous laisse découvrir avec chaque description ;)

Les pièces sont tout de suite disponibles dans la boutique Etsy de Claire. Mais attention, il n'y a que très peu d'exemplaires ! 




The 'Rita' :



From a young age my mother made me watch old movies from the 1940s / 1950s, and that's how I've been so much influenced by vintage fashion I guess ! Rita Hayworth has always fascinated me by her incredible beauty but also because I could sense some vulnerability in her eyes. Learning her life story made me sympathize so much with her, as she was, just like me, a Mediterranean woman who struggled to embrace Western beauty standards. It is mainly because of her that I wanted to become a red hair. She is seen as a femme fatale, but to me she incarnates the struggle of women to fit in a world obsessed with a very rigid sense of beauty. She is both fierce and fragile, and her smile radiates with confidence but also fragility. To me, she hides herself behind her fiery hair and her gorgeous smile, her confident, to intimidate the person in front of her so we cannot see how sensitive and fragile she really is. I wanted this floral piece in different tones of red, to remind the incandescent beauty of Rita. The Lily flower has a very strong smell in reality, which captivates our senses and can even makes us dizzy, but at the same time it's a fragile flower, exactly as Rita. 

Depuis petite ma maman aimait bien me montrer des vieux films des années 40/50, et je pense que c'est de là que vient ma fascination pour le vintage. Rita Hayworth fait partie des actrices qui m'ont toujours fascinée par sa grande beauté mais aussi parce que je lui trouve un certain air grave. En m'instruisant un peu plus sur sa vie, je me suis retrouvée à avoir beaucoup de compassion pour cette femme artiste, libre et belle, mais qui souffrait des critères de beauté de l'Occident. Rita, d'abord brune très typée espagnole, s'est vue modelée à la guise des réalisateurs (dont Orson Welles, qui l'a détruite), pour finalement incarner l'image de la rousse incandescente qui fait tomber les hommes. Pourtant, je sens toujours une grande fragilité en Rita, et même dans le film Gilda où elle apparaît d'abord comme celle que tout le monde désire, elle est en fait très seule et incomprise dans un monde masculin impitoyable. Je me retrouve un peu dans cette femme qui paraît comme ça extrêmement sûre d'elle, posée et impressionnante, mais qui au fond ne comprend pas trop où est sa place, toujours en décalage entre ce que les autres voient d'elle, et ce qu'elle est véritablement.
En hommage à ce roux qui l'a rendu célèbre, j'ai pensé à faire une pièce florale dans différents tons de rouge, un peu exubérante, mais composée de fleurs délicates, à l'image de Rita. 







The 'Morticia' :



She is with no doubt one of my biggest inspirations in life, in a wide sense. As a child I was literally obsessed with gloomy, creepy stuff. When people were asking me 'Who do you want to become when growing up ?' (such a stupid question to ask a child but well, that's not our debate today), I took a great pleasure in answering 'Coroner', and see the horrified look they would give me. Did I really want to be a coroner ? I'm not sure I did. I think I was more interested in giving an unexpected answer for a 5 years old girl. Being unusual was who I am, and that's mainly why I found great comfort in watching the Addams Family. They may look scary, because they don't fit in the traditional criteria. No one in the family is a conventional human. Morticia above all was to me the ideal of feminity. Because she embraces totally her tastes but never is rude to 'normal' people, I looked up on her as my role model. Being awkward doesn't mean we have to look down on other people. Being who we are should not be an opportunity to think we are superior whatsoever. Searching for authencity means embracing our tastes, as long as we look at others with kindness and an open mind. If you think well of the Addams Family, they never are aggressive or rude to 'normal' people. They sure find them awkward, which puts them in really funny situations, but to think of it, they never, never behave like bad people. On the contrary, they always are attacked by others, who see them as a threat... only because they are quirky and don't hide their true selves. That's why I really wanted to pay an hommage to Morticia, with black roses she enjoys so much... well, she does enjoy cutting their head off !
A very elegant piece, that could be worn as well as for a funeral as for a chic dinner under the moonlight ;)

 Morticia Addams est sans nul doute l'une de mes plus grandes inspirations, non pas pour son look mais pour sa manière d'être. Enfant j'étais complètement obsédée par les choses effrayantes. Les monstres en tout genre étaient mes amis, je parlais de la mort tout le temps et j'attendais Halloween avec plus d'impatience que Noël. Quand on me demandait "Qu'est-ce que tu veux être plus tard ?" je prenais un malin plaisir à répondre "médecin légiste !" et regarder l'air effaré de mon interlocuteur. En effet, drôle de choix de carrière pour une petite fille de 5 ans ! J'avoue avec le recul que je disais cela plus par provocation que par conviction, car les sciences ne m'intéressaient pas autant que les réflexions philosophiques. Mais j'étais, et suis toujours, ainsi. Je n'aime pas rentrer dans des cases, je déteste l'idée de norme, de normal, de conventionnel. Et à mon sens, Morticia et sa famille incarnent parfaitement cela. Ils ont l'air effrayants comme ça, mais quand on y pense, ils font peur simplement parce qu'ils cassent tous les codes de ce que l'on pense comme normal. Ils sont juste "bizarres". Et pourtant ils sont souvent bien plus humains que leurs voisins "normaux" ! Les Addams sont terriblement gentils, ils sont toujours en train d'essayer de rendre service ou d'être aimables avec les autres. Ce sont les autres au final qui, empêtrés dans leurs préjugés, ne sont pas capables d'accepter la différence des Addams pour passer outre et fonder des liens plus profonds. Morticia pour moi, avec son éternel étrange sourire, incarne parfaitement l'image de la bienveillante étrangeté. Etre différente, oui, mais que ça ne nous rende ni hautains, ni mauvais, ni arrogants. Etre étrange pour l'autre c'est juste accepter d'embrasser qui nous sommes sans nous contraindre à rentrer dans des cases socialement acceptables.
Bref, pour rendre hommage à Morticia, évidemment Claire et moi avons choisi une extravagante pièce mais toujours chic et intemporelle... avec des roses noires, dont Morticia aime tant couper la tête ;) Une pièce chic et gothique, parfaite aussi bien pour un enterrement que pour un dîner à la lumière de la pleine lune...







The 'Hannah' :


This floral piece is a tribute to one of the greatest philosopher from the 20th century, Hannah Arendt. She was a very brave woman, who endured the atrocities of the Second World War and as a jewish, had to fly from Germany to France, from where she was again forced to run away and find shelter in New York, where she spent the rest of her life. She was amongst the very few philosophers who wanted not to bury, but to understand how people can become suddenly evil. How can evil become possible ?  Hannah Arendt wanted the truth, and only the truth. She had the courage to face so many horrible accusations towards her, because she always analyzed calmly and with severity the facts. To my sense, she, who wanted to be a politics specialist and not a philosopher, was in fact one of the truest philosopher who ever lived on Earth. By always standing on the side of the truth, she never let opinions and emotions obstruct her search for truth. Because she knew we, humans, have to look straight in the mirror, take responsability for what we did wrong, to never let it happen again. She had the nerves to stand, to look at the ugly reality without fear, but with the desire to understand, and help building a new world where a Second World War would not be possible again.
For this piece, I imagined very soft, feminine flowers, because not only Hannah was a fierce philosopher, she was also a beautiful soul, loyal to all of her friends, even when they wouldn' agree on the same subjects. She loved having friends who didn't agree with her, in her letters she wrote she cherishes different opinions. Because it's when difference is forbidden we must fear who we become.
So to me, Hannah is both that beautiful rose, who blooms no matter what, standing out because it is unique. But she is also those soft colours, feminine and delicate, sensitive and kind hearted.

La troisième et dernière pièce est un hommage à une femme philosophe que j'ai découvert il y a deux ans et à qui je ne cesse de revenir : Hannah Arendt. Une femme d'un courage incroyable, qui a du fuir l'Allemagne nazie, puis la France collaboratrice, pour trouver refuge à New York. Toute sa vie elle n'a eu cesse d'essayer de chercher à comprendre pourquoi, comment une seconde guerre mondiale et un génocide furent possibles. Comment vivre dans un monde qui est capable d'une telle violence ? D'où vient le mal ? La célèbre créatrice du concept de "la banalité du mal" ne cherchait qu'une chose, la vérité, quitte à devoir dire avec minutie et rigueur les plus noirs tabous de la communauté juive et des philosophes. Ainsi, Hannah Arendt s'est mis à dos tellement de gens, alors qu'elle ne cherchait qu'une chose : la vérité philosophique. Elle voulait être lucide, ne pas justement se laisser influencer par ses sentiments, pour creuser, pour saisir à pleines mains les horreurs de l'humanité et en chercher le mécanisme. Car créer un monde dans lequel il ne pourrait plus y avoir d'horreurs, c'est d'abord accepter de se salir les mains. De fouiller dans la fange les plus sombres secrets du coeur humain. C'est accepter de se regarder dans une glace sans filtre, sans fards, pour se voir tels qu'on est. Imparfaits, capables d'une seconde guerre mondiale.
Mais ce n'est pas que cela. L'humain est capable de tellement d'autres belles choses, ce que Hannah Arendt n'oublie pas, car même si ses analyses (injustement qualifiées de trop froides quand elles ne sont que lucides) peuvent être glacialement vraies, elles débouchent toujours vers une solution lumineuse. Suivant ainsi les pas d'Aristote, Spinoza, Rousseau et Kant, Hannah Arendt s'inscrit dans le chemin d'une philosophie pleine de bonté, de respect et d'espoir. Celle qui ne voulait pas être citée comme philosophe mais comme théoricienne politique, était en fait sans doute l'une des seules vraies philosophes que la Terre ait eu la chance d'engendrer. Son héritage spirituel ne doit jamais être oublié, et nous devons tous-tes continuer de porter le flambeau qu'elle avait commencé à allumer.
En hommage à Hannah Arendt, j'ai choisi de penser une pièce florale plus simple que les deux autres, avec une rose centrale, avec des tons doux et rassurants. Une pièce qui est également très belle à porter en broche, sur un chapeau ou une veste, et sa versatilité exprime toutes les facettes de la richesse de la composition que Claire a fait, avec plein de détails élégants et intemporels. 







What do you think ? Which one is your favorite ? ;)
Alors, qu'en pensez-vous ? Laquelle est votre préférée ? J'ai hâte d'avoir vos retours !!

Commentaires

  1. Les 3 pièces sont sublimes, mais s'il ne fallait en choisir qu'une, la Rita est ma préférée. J'admire ton sens de l’esthétisme, toujours nourri par des réflexions et des pensées pleine de sens et de poésie. Un grand BRAVO Fériel pour cette jolie collection capsule exclusive et très personnelle qui te place encore davantage au rang d' "artiste".

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés