Mes 10 commandements pour apprendre à moins consommer



Hello mes chatons,

Si vous vous retrouvez devant votre garde-robe pleine à craquer en soupirant d'impuissance et que vous vous dites que vous n'avez rien à vous mettre malgré les tiroirs qui débordent, si vous regardez vos comptes en culpabilisant "ah, si seulement je faisais moins de shopping", ou si à chaque petite frustration vous vous défoulez sur votre carte bleue pour ensuite être envahie d'un immense sentiment de culpabilité, ou bien enfin si vous sentez toujours le besoin d'acheter des nouvelles choses sans pour autant en avoir un besoin fondamental, c'est que sans doute est venu le moment de remettre en question votre rapport au shopping !

Et je ne vous juge pas : je suis moi-même passée par là. Seulement, l'année dernière, après avoir été dans l'obligation de désengorger mon dressing (trop) bien garni, j'ai découvert qu'en fait le shopping ne faisait absolument pas mon bonheur. Au contraire, il encourageait mes tendances pathologiques à compenser n'importe quelle frustration ou sentiment négatif, et ne servait en rien à me rendre plus heureuse. Malgré un placard rempli de belles pièces, je me retrouvais à hésiter quoi mettre, pas ce pull parce qu'il gratte, pas cette jupe parce que rien ne va avec, pas ces chaussures parce qu'elles me font des ampoules... et peu à peu j'ai compris qu'acheter sans cesse ne comblait pas un vide intérieur, et que seule une profonde remise en question de moi-même m'aiderait à enfin cheminer sereinement vers le bonheur. Une garde-robe bien fournie n'y contribuait absolument pas. Enfin bon, un peu quand même, mais seulement pour faire le chemin avec style et élégance, haha.

C'est en essayant de réfréner mes pulsions dépensières que j'ai longuement réfléchi à des astuces pour éviter de continuer à acheter des choses que je ne mettrai pas ou très peu, et pour enfin me libérer d'obsessions qui me pourrissaient la vie (comme je vous l'explique dans cet article).

Je me suis dit que cela pouvait vous intéresser, surtout aujourd'hui où la conscience écologique s'éveille de plus en plus massivement. En effet, non seulement consommer moins vous aidera à cheminer vers la paix intérieure, mais c'est aussi un moyen pas anodin de réduire la surconsommation mode qui est très polluante. Il ne s'agit pas seulement de consommer éthique, bio, vintage ou seconde main, mais de s'attaquer aux racines profondes du besoin d'acheter ce dont nous n'avons pas besoin. Alors bien sûr, loin de moi l'idée de prêcher une vie monacale, que je suis moi-même bien loin de mener. J'aime les belles choses, je ne vais pas m'en cacher. Mais quand les choses nous définissent, et que nous en dépendons pour être heureuses, alors là il faut s'inquiéter. Car notre identité est bien plus complexe qu'une accumulation de possessions, et que lorsque la chose se retourne contre son maître, nous nous retrouvons esclaves, et nous souffrons, que nous voulions l'avouer ou non.

J'espère donc que ces 10 commandements que j'applique au quotidien vous parleront ! N'hésitez pas à partager vos astuces en commentaire si vous en avez d'autres que celles que je partage, afin que nous profitions toustes de notre expérience mutuelle :)

Hi guys,

As I promised in a previous post, I'm now translating my texts, even if they are often super long ! Hopefully their length won't make them tiresome, haha !

So for today I wanted to share with you some tips I apply on a daily basis to shop less stuff and free myself from compulsive shopping. If my case is not the worst on earth, I often felt miserable because I couldn't stop myself from buying things I don't need, even if I was a student and wasn't earning much. Having trouble to save money always made me feel anxious and disappointed in myself. I knew I was using shopping to not be able to face my fears and anxiety. 'I'm juste someone who can't save money' did I tell myself everyday. 'Life is short, you're young, buy the shoes !', to then wear the boots 2 times and forget them in my wardrobe... And my closet kept getting bigger and bigger, but I still felt very uncomfortable with myself and sad about my life. Because the problem was not lying in the possessions I owned, it had deeper roots. It was time for me, a few years before turning 30 years old, to face myself, and act responsible.

I'm not saying it's easy, and I still sometimes buy stuff I don't need. But it has been less dramatic, and I feel way more in control of my emotions now. Everything started last year when I decluttered my wardrobe for the first time. I had lost shit tons of weight and 3/4 of my closet was too big for me. My stuff was almost unbearable to me, I was sick just to see my piles of clothes. I thought that it's funny to see that even if I had hundreds of clothing, I wasn't happy with myself nor with my life. That's how I realised buying stuff only was a temporary medicine and that self-loathing had much more deeper roots than I thought. And it would be only once I declutter my possessions that I could see more clearly who I am and why I felt so bad with myself.

After a year I can say that now I'm more in control of my spending. I have even saved a bit of money (first time in my life !) to travel with my boyfriend. I also separated from so many clothes that now one of my closets is totally free of stuff ! I feel more free, more comfortable with myself, and I'm quite proud to see my savings going up every month. And guess what ? I don't miss a single thing I gave away. Because things are not our soul, they are not who we are. They help us feel good, but they're only a mean to an end, which is our happiness. When they become the only condition for us to be happy, that's when it becomes dangerous, and the result is quite the opposite : the more we own, the more miserable we feel. Not to mention that on a less selfish level, we should all try to reduce our belongings for sustainable reasons. We pollute our dear planet Earth to make things we don't need, and maybe it's time now we end this toxic relationship... 

That's why today I'm sharing with you 10 tips I use on a daily basis to spend less money but also to stop being obsessed with things. I hope you will like this article, and if you have any other idea to help us reduce shopping bad habits, please feel free to share it on comment section here or on Instagram !



#1 Ta garde-robe tu consulteras

- Avant tout nouvel achat, il faut d'abord faire le point sur ce que vous avez déjà dans votre dressing. Pour cela, rien de mieux que de vous imposer d'abord un grand rangement. L'année dernière, j'ai fait un énorme tri grâce à la méthode Konmari, et j'ai ensuite soigneusement classer mes vêtements par type (chemisiers, vestes, robes...). J'ai aussi télécharger une application, YourCloset, dans laquelle j'ai pris en photo chaque vêtement et classé par catégorie. Oui, c'est un peu long, mais à la fin je savais exactement le nombre de pièces que j'avais dans mon dressing. En plus, avec cette application vous pouvez faire des rangements par couleur, très pratique pour savoir ce qui nous manque, ou pas !

- Ainsi, lorsque quelque chose vous fait envie, avant de vous précipiter dessus regardez déjà ce que vous avez dans votre dressing. Avez-vous une pièce similaire ? Vous serez surprises du nombre de fois où on a envie d'acheter quasiment la même chose ! Si malgré tout la nouvelle pièce en question vous plaît même si elle est similaire à quelque chose que vous avez déjà, interrogez-vous : qu'a-t-elle de différent ? Qu'est-ce qui vous plaît plus en elle qu'en celle que vous avez, pourquoi ? N'hésitez pas à parler à haute voix et à argumenter, cela vous aidera à vous guider dans votre achat.

- Consulter votre garde-robe avant d'acheter vous aidera également à savoir ce qu'il vous manque. Ne vous êtes-vous pas déjà dit "ah, j'aimerais un chemisier blanc simple pour aller avec toutes mes jupes" et finalement vous oubliez toujours que c'est cet achat le plus important ?

- Enfin, si vous avez passé toutes les étapes précédentes, demandez-vous combien de tenues vous pourrez composer avec cette nouvelle pièce si vous l'intégrez dans votre dressing. En ce qui me concerne, je me suis donné le nombre de 3 tenues minimum. Croyez-moi, si la nouvelle pièce ne va qu'avec une seule tenue issue de votre dressing, vous la mettrez une fois puis plus jamais ! Alors, mieux vous épargner cet achat inutile :)

 #1 Your wardrobe you shall always open first


- Before any new purchase, it is important to first know what you already got in your wardrobe, because it will help you to see if you already have a similar piece and if this new thing you add to your closet is really needed or not. To this end, nothing is better than a huge decluttering. For my closet, I used to Konmari method last summer, and it helped me a lot. My favorite tip was the one about 'sparking joy'. I got rid of every piece of clothing I liked but didn't spark with joy to me anymore. You'd be surprised to see how many pieces of clothing we keep without knowing why !
Then, I organized my closet in type of clothes, gathering similar clothes together (skirts, dresses, blouses, knitwear). I also took a photo of every single piece of clothing I was keeping and put it in a specialized app such as YourCloset. It was a huge help to figure out exactly how many pieces of clothing I was owning. You can also classify the clothes by colour, which can be really helpful not only to see what is your favorite color but also what you lack of. For example, I noticed I had 8 black blouses but not a single white one ! And we all know how a white blouse is always useful in many different circumstances. 

- That leads us to the second reason why check our wardrobe first of all is important. You'll see you tend to buy similar clothes all the time, or on the contrary, you may buy to many very opposite clothes that don't get well together. So, prior to buying anything new, ask yourself : do I have already a similar one in my closet ? If not, will it go well with what I already have ? Is it a color I'd wear often ? That's when you'll see the very cute ruffled pink blouse can be as pretty AF but won't be a great fit with your wardrobe. Or that buying a 1237121th black skirt is not a good idea... no matter how pretty it is !


#2 Un temps de réflexion tu te donneras

Il faut à tout prix éviter d'acheter sur un coup de tête. J'ai moi aussi fonctionné comme ça pendant des années et franchement, j'ai du me séparer de la plupart de ces achats "coups de coeur". C'est comme un amour, la passion ne dure pas, et je me suis très vite lassée de ces pièces que j'ai cru indispensables le jour de l'achat... Alors mon conseil, c'est de toujours vous laisser un temps de réflexion. Essayez le vêtement si vous pouvez, prenez vous en photo avec, regardez le sous toutes les coutures, vérifiez la matière, son poids, bref, soyez bien attentives. Puis, reposez-le, et laissez vous un minimum de 72h pour l'acheter. Vous verrez, 90% de vos pulsions d'achat vont s'estomper dès le lendemain ! Et si, au bout de 72h, vous pensez toujours à cette pièce, retournez la regarder, et si elle vous plaît toujours, c'est que vous la mettrez.

#2 Always take a time to think


Never buy something new without giving much thought about it. I'm very guilty about having obsessions and crushes, and for many years I was thinking buying in the heat of the moment was the best idea. Boy, I couldn't be more wrong... Last summer I had to parted with so many clothes I bought like this ! As in love affairs, passion never lasts, so very often when you buy something that on the moment seems absolutely perfect, once at home the magic is over and you think 'man, how will I ever wear that ruffled mesh tank top ??' -the answer is, never, and it will only take dust in your closet... To avoid these situations (and the guilt for buying something useless), is to always give you time to think. Try to picture the item you like with everything you already have (that's when having an app with your whole closet in it is very handy !), take a picture of you wearing it, then leave it. Take at least 72 hours to think over it. You'll see that 90% of the time you'll end up either see it doesn't match your closet or you'll forget about it. But then, it may be THE item of your heart, and 72 hours after you're still obsessed about it, and it is the jem your wardrobe was missing. If it's the case, go buy it !
 

#3 Un moodboard tu édifieras

Comment éviter les achats impulsifs ? En ce qui me concerne, j'ai remarqué que la plupart des achats que je regrettais étaient tous des vêtements que j'aimais, mais qui ne me correspondaient pas vraiment. J'aime beaucoup de styles différents donc je suis vite tentée de papillonner d'un style à un autre, pour au final me retrouver avec une garde robe discordante et criarde. L'année dernière, j'ai commencé à me créer un moodboard sur Pinterest et sur Instagram, en épinglant toutes les photos de looks qui me plaisaient, que ce soit des photos anciennes, des autres blogueuses, des looks tirés de films... Puis après, j'ai regardé la gamme de couleur, les formes, et à ma grande surprise, moi qui me croyais si indécise en matière de mode j'ai découvert avoir en fait des goûts très prononcés pour certaines pièces et silhouettes. C'est pourquoi je vous incite à faire de même : arriver à déterminer son style et ce dans quoi on se sent bien nous aide énormément à reposer des vêtements qu'on trouve mignons mais qu'on ne mettra jamais... tout en se disant qu'ils feront le bonheur d'autres personnes !

#3 Discover the importance of a moodboard


How is it possible to prevent ourselves from buying all the time ? As far as I'm concerned, I realized that the items I regret the most buying are the ones I love, but doesn't match my style. I love a great deal of different things, from different styles, and for years my wardrobe was nothing than a gigantic mess of clothing that didn't get along... at all ! So since last year, I've been a more serious user of Pinterest and created moodboards in which I pinned styles I like. I did the same on Instagram and saved pictures of styles I enjoyed and thought I could wear and feel good in them. I noticed I had not so eccletic tastes and that many items were similar. I then selected colors looking good on me, and that I felt good wearing, and I narrowed down the style I wanted to have. What was very helpful :

- Creating a colour palette for every season
- Putting words on my style in forms of hashtags (mine were #morikei #naturalkei #edwardian #40sinspired for example)
- Selecting styles of clothing that I feel comfortable wearing (A-Line skirts, oversized cardigans, laced up boots, hats, cute blouses, and a selection of patterns s.a plaid, animals, stripes...)

It will help you understand what you like, and therefore, prevent you from buying something that wouldn't match your aesthetics !

#4 Des wishlists tu abuseras

Dans la même continuation que le commandement #3, faites-vous des wishlists en ligne. Mais soyez rigoureuses : n'ajoutez que des vêtements qui respectent les 3 premiers commandements ! N'hésitez pas à d'abord ajouter tout ce qui vous plaît sur le site, laissez-vous emporter par l'enthousiasme. Puis, quittez le site, et revenez-y plus tard, la tête froide, et regardez chaque pièce en respectant les 3 premiers commandements. Retirez au fur et à mesure les pièces qui finalement ne vous conviennent pas. Et consultez souvent ces wishlists, ajoutez, enlevez, bref, modelez-les. Vous finirez par ne garder que ce qui vous plaît vraiment. Je ne vous conseille pas de faire des wishlists longues comme un jour sans pain : vous finirez par ne plus savoir ce que vous avez dedans et vous achèterez finalement autre chose, sur un coup de tête. Exactement ce qu'on veut éviter pour consommer moins !

#4 Build wishlists


The step 3 will help you understand your style, and it will help you build wishlists more efficiently. Ok, you want a plaid jacket, but will it match your wardrobe ? your other clothes ? your style in general ?
What I found useful is to be precise and build yourself wishlist on eshops you like. Don't add everything you like but only what you'd really wear, respecting the 3 previous steps. I really don't suggest you to add everything you find cute, otherwise it will be a mess and you'll be lost in your wishes. Be strict with yourself and add only stuff you'd wear or don't own already. Don't hesitate to often check your wishlist and erase items you don't like anymore after thinking about it, or that won't match your wardrobe.

#5 Des listes tu feras

En dehors d'internet, je vous conseille de coucher sur papier deux listes : une liste pour les pièces dont vous avez besoin, comme les collants, les culottes, les maillots de corps, et une liste pour les pièces que vous aimeriez acquérir. Faites une liste précise, avec le nombre de pièces, leur coût, leur couleur, et même écrivez pourquoi vous aimeriez les avoir. Cela va vraiment vous aider à départager les achats utiles du superflu. Et après, retournez à votre wishlist et au moodboard, et comparez les avec vos listes. Supprimez au fur et à mesure ce qui ne s'accorde pas. Vous garderez ainsi l'essentiel.

#5 Write a strict list of what you need


This goes with step 4 : write on paper what you want to buy. Build 2 lists : one with urgent things s.a tights, panties, socks... items that are necessary to buy, and another with items you like but don't need at the moment. Be precise : write exactly the items you want, with the budget for every item. Describe them : in what material do you want them ? what shape ? colors ? It will help you being concrete about your purchases, so until you don't find the perfect ones matching your expectations you don't buy anything. 


#6 Un budget strict tu t'imposeras

Une fois les listes terminées, vous aurez une meilleure vision des achats que vous pouvez vous autorisez à faire. Il est temps de vous créer un budget, de regarder combien par mois vous vous accordez. Le mieux est d'étaler vos achats mois par mois : cela vous laisse du temps pour réfléchir encore sur ce que vous voulez vraiment acheter, ou pas. Si ça se trouve, la jupe qui vous faisait tant rêver en août ne vous plaît plus du tout en décembre... Pour vous motiver, je vous conseille de vous faire un compte épargne ou une tirelire dans lesquels vous mettez le montant des choses que vous avez voulu acheter puis auxquelles vous avez renoncer. Au bout d'un an, regardez combien il vous reste, et offrez vous un beau voyage avec !

#6 Budgetting is the key


Once you're done with your lists, it's time to see the global budget of your fashion expenses. Then see how much it is, divide it in months expenses. Maybe you'll realise your wishes are totally unreasonable compared to your means, and it will help you narrow your list to what you can really afford, and go for clothes you could wear for years without getting tired of. To motivate you spending less, I think it's a good thing to imagine what you could do with the money you spare. Have you always dreamt of something ? Create a saving account in which you'll put all the money from the fashion purchases you don't make. At the end you'll see that saving is also a reward for you. That's the perfect time to treat you with the flute lessons you've always dreamt of taking, or with a nice travel in a special country.

#7 De patience tu t'armeras

Consommer moins, c'est aussi apprendre à ne pas craquer dans l'instant, et à savoir patienter. Vous cherchez depuis trois mois le t-shirt imprimé qui vous fait vibrer ? Ne craquez pas pour un truc provisoire que vous mettrez deux fois "en attendant" de trouver mieux. Portez déjà ce que vous avez, armez-vous de patience, et quand vous trouver LA pièce qui vous fera vibrer, vous ne regretterez pas d'avoir patienté, et sa valeur ne sera qu'augmentée par la patience dont vous avez fait preuve pour l'avoir.

#7 Patience will be your best friend


The hardest step : being patient. It can take some time before you found that perfect white blouse or yellow cardigan. Don't buy pieces that would be only half satisfying : you won't wear them. Wear what you already have, and wait. Our society makes us believe we must buy all the time to be worthy, so we have troubles to control ourselves. We are too used to buy fast and often, and that's not good because we forgot how to be patient and to really enjoy spending money on something 100% satisfying. Also, in being patient you'll notice you may have 'shopping urges', moments when you feel you need to buy, as a drug ! That would be a great occasion to analyse those urges and think about it. Why do you need to buy ?  

#8 Les magasins tu éviteras

La meilleure solution pour ne plus craquer inutilement ? Eviter les lieux où règne la tentation ! Essayez de moins faire les magasins, de ne plus aller sur des eshops automatiquement pour voir les nouveautés, et désabonnez-vous aux alertes mails de toutes les marques auxquelles vous êtes abonnées. Déjà, vous réduirez en grande partie le supplice de la tentation d'achat.

Ensuite, demandez-vous pourquoi vous allez faire du lèche vitrine ou pourquoi vous traînez sur les eshops. Souvent, c'est un automatisme qu'on a, ou bien pour faire passer le temps, ou bien pour décompresser ou faire passer un moment de stress. Dès que l'envie vous prend de faire les magasins, réels ou virtuels, occupez-vous : sortez vous promener dans la nature, faites du sport, prenez un livre, faites des travaux manuels... il y a tant de façons d'occuper son temps libre. Remplacez le shopping avec quelque chose qui nourrira votre âme plutôt que votre sentiment de culpabilité.

#8 Maybe the most efficient step : in order not to buy, avoid the temptation !

We spend well too much time on eshops or in physical shops, full of temptations and we end up buying for buying. Just stay away from eshops and shops. Take this time to do something else instead. Very often it's jus a habit we have : we come back home, make tea/coffee or pour ourselves a drink of wine, and scroll down our favorite eshops... the best way to make us envy everything, and feel miserable because we can't buy everything. So, instead of spending 1 hour on eshops, do meditation, sports, or prepare yourself a nice homemade meal ! And instead of spending your whole Saturday in malls, go for a hike, take care of your garden, or read a book. You'll feel more fulfilled, and any frustration or stress you had will be taken care of by positive activities.

#9 Tes vêtements tu chériras

Dans notre culture occidentale il y a un grand paradoxe : à la fois on méprise et on vénère les objets. On nous apprend à la fois le mépris des choses matérielles, et en même temps on nous pousse tout le temps à acquérir de nouvelles choses. Cela vient du fait qu'on ne se rend pas compte de l'importance de chérir les choses qu'on possède. Aimer ses vêtements, prendre soin d'eux, les respecter en les lavant comme il faut, les entretenir, et aussi, comme le dit Marie Kondo, de les remercier de nous rendre belles et confiantes en nous. S'imposer ce respect c'est ne plus regarder nos vêtements comme des choses inertes et jetables, mais comme des choses avec une âme, dont nous avons la responsabilité. Cela aide à y faire plus attention, à les entretenir et à les faire durer plus longtemps. Fini le t-shirt tendance qu'on va jeter deux mois plus tard, bienvenue le top qu'on adore porter encore et encore, et avec lequel on se crée plein de souvenirs. Conclusion : on achète moins mais mieux, et surtout on accorde de la valeur à ce qu'on possède.


#9 Your clothes you will love and cherish


We live in a very paradoxal society. We are taught to both love and hate our belongings. Society tells us we must buy nice things all the time, but also we shouldn't be too obsessed with things because they are bad. Bad for what reasons ? Just because they are things. But this is ridiculous. We should treasure what we already have, and not think about things as simple things with no value. On the contrary, I do believe loving our stuff we already have is important, because if we take care of them, they will last longer, and we won't have to buy new stuff all the time. Also, loving what you have will make you value them, and be more careful. Stop treating your clothes as unworthy and you will wear them for years. And buy less, because you won't feel the need to. 

#10 La frustration tu accepteras

Le top que vous convoitiez est sold out ? La robe vintage de vos rêves est 10 cm trop courte ? Tant pis, ces objets vont rendre d'autres personnes heureuses. Elles n'étaient pas faites pour vous. Le mode de consommation capitaliste actuel nous habitue à percevoir la frustration comme un sentiment complètement négatif, qu'il faut absolument éviter en... dépensant notre argent, et nous enferme dans la spirale infernale de la possession. Or, la frustration est le premier pas vers un lâcher-prise essentiel pour notre bonheur, puisqu'elle nous apprend à accepter de ne pas avoir tous nos désirs assouvis dès qu'ils apparaissent. La frustration n'est qu'une étape, des fois un peu désagréable, mais finalement passagère. En consommant moins, vous découvrirez peu à peu que vous n'avez pas besoin de tant de choses que ça, et la frustration finit par s'estomper et disparaître pour de bon. Et vous ne retiendrez que des sentiments positifs, sans compter la grande fierté d'avoir réussi à surmonter les tentations quotidiennes ! Apprendre à gérer sa frustration apporte peu à peu un sentiment de contentement permanent, puisqu'en cessant de ne penser qu'à ce que vous pourriez posséder, vous apprenez peu à peu à savourer ce que vous avez déjà. Apprécier quelque chose ne signifie pas devoir le faire sien, et en vous libérant de cette contrainte vous allez voir que vous pouvez vous passer de beaucoup de choses...

#10 Fustration you will take

You desperately wanted that blouse but it's sold out in your size ? Your vintage dream dress is 10 cm too short ? Well, that only means one thing : they weren't meant to be yours. So, instead of trying to squeeze into it, let it go. Of course it's frustrating, but frustration isn't all bad. In our society we are told not to take on us frustration when it comes to buying things. 'Life is short, buy the shoes' they scream to us. But think about who is that 'they' : industries who want us to buy and never stop buying. The more, the better. So, to make us want things we don't need, we are told frustration is bad, and shopping takes away that frustration. But let's face it : that is not possible. Because there will always be something out of your reach. You can't have it all. So, instead of feeling miserable all the time, being obsessed with the things you can't buy, let your frustration go. Frustration is the first step for feeling happy with what you already own. By telling yourself it's okay to feel frustrated, you will be able to go above it, and feel free. Frustration doesn't last, and if it does, it won't be with things that you will fix that problem. Stop thinking about what you could own, and feel gratitude towards the things you already have. Telling yourself something is cool or cute doesn't mean you have to own it. By letting things go you will find yourself less an less frustrated, and this feeling will start fading away, to let the place to happiness and freedom.


#Bonus : la règle du "1 rentre 1 part"

Pour commencer à apprendre à moins acheter, j'ai appliqué de façon impitoyable une règle très simple : si quelque chose rentre dans mon dressing, quelque chose doit partir en échange. Par exemple, je pouvais avoir déjà une blouse jaune mais elle ne me plaisait plus, par contre j'avais trouvé un joli chemisier blanc dans une friperie. Avant de l'acheter j'ai revendu ma blouse jaune. Ainsi, le nombre de mes vêtements reste sensiblement le même, mais je renouvelle de temps en temps ce que j'ai. En effet, les goûts peuvent toujours évoluer dans le temps, ou nos exigences en matière de mode changent. Quand j'étais au début de ma vingtaine, le fait d'avoir de l'eczéma avec un certain tissu ou bien me sentir un peu à l'étroit dans un pull ne me dérangeait pas (vous savez, ce fameux adage ridicule du "il faut souffrir pour être belle"). Au fil des années je me suis rendu compte que ça n'allait pas du tout et qu'il me fallait absolument me sentir bien dans ce que je porte, même si ça implique ne plus mettre de hauts talons ou renoncer à un joli top qui me faisait de l'oeil. En devenant exigeante sur certains principes, ça m'a aidé à me débarrasser d'un grand nombre de pièces, et en échange d'investir dans d'autres qui me convenaient mieux.
L'idéal est de fonctionner par catégorie : 1 veste contre 1 veste, 1 top contre 1 top, etc. Après je n'ai pas toujours fait cela car par exemple je me suis rendu compte que je n'avais pas de chemisier blanc, donc j'ai revendu une énième jupe à motif pour m'acheter un chemisier blanc. Je pense que l'essentiel est qu'on ne se retrouve pas avec un surplus de vêtements et surtout qu'on arrive à accepter le fait de ne pas stocker inutilement des choses que l'on ne met plus.

En ce qui me concerne cette méthode m'apporte beaucoup de contentement et m'aide à discerner les choses qui me font vraiment plaisir des simples caprices passagers. J'en ai profité pour remplacer des pièces dont je m'étais lassée par des vêtements plus simples, et j'ai mis une partie de côté pour des futurs voyages, des livres, et mes prochains tatouages à venir. Je trouve que cette méthode permet de réfléchir sur nos priorités, et on se rend vite compte qu'on est encombrés par bien trop de choses. Et aussi, j'étais super contente de recevoir des messages des personnes qui m'avaient acheté les vêtements me dire qu'elles les adoraient et les portaient super souvent. Ce qui dormait dans mon placard trouvait une autre vie bien plus conforme à leur but : rendre heureux et être portés ! J'ai d'ailleurs tellement fait le tri que j'ai maintenant un placard entier vide. Et vous savez quoi ? Aucun de mes vêtements revendu ne me manque !

#Bonus : The '1 in 1 out' rule

To start buying less, I applied a very simple rule : if 1 item of clothing comes in my closet, 1 has to go. It helps a lot to think before adding anything I thought important to my wardrobe. It made me realise I had some items I really like but never wear, so they were taking space for nothing. I'm not going to lie, at the beginning it was a bit hard to let go of my clothes, but then I saw that I wasn't missing them at all, while I was wearing the new items a lot. Also, it could be helpful in the opposite way : I had a crush on, for example, a black shirt, but after thinking of which other black shirt I should parted to welcome the new one, I figured out I loved every one of my shirts and had already plenty of them and a new one wouldn't change anything. So I instantly saw I didn't need anything more and had what I needed. This gave me a very great feeling of gratitude towards my clothes and I felt happy with what I had.
Also, for the rule to be effective, you have to be strict, the items must come from the same sort. Or else it won't help you declutter your stuff !
I find this rule very helpful on a daily basis, because it helps understand what is more important in my life. I sold many of my clothes and with the money I didn't always buy a new piece of clothing, but save up for a travel or future tattoos. And when I bought something new, it was a more simple style, to be able to wear it with my other clothes, or something I had in mind for months but wouldn't dare to buy... I also was able to buy a new camera bag to my boyfriend who needed it desperately ! To sell what I didn't use to buy something useful made me feel really happy. 
And you know what ? I don't miss a single thing I parted from. On the contrary, I feel lighter and better than ever !



J'espère que cet article vous sera utile, et que ce nouveau format de post vous plaît ! Je vous dis rendez-vous jeudi prochain pour un nouvel article ;)

I hope you enjoyed reading this post ! I've been wanting to write it for such a long time, it makes me super happy to share it with you today. See you next Thursday for a new post !

Commentaires

  1. _____lilie_____09 septembre, 2019

    ayant acheté une maison l'année dernière j'ai totalement arrêté le shopping (que je pratiquais en ligne car j'ai horreur des boutiques) et je me suis rendue compte que cela ne me manquais pas. Il faut dire que j'ai un bon stock d'avance. Et comme je prends soin de mes affaires j'ai des vêtements que je porte depuis 20 ans. Cependant pour assouvir mon envie de nouveautés j'ai la chance d'avoir ma maman qui coud avec moi pour me faire les vêtements dont j'ai envie. J'ai cependant du mal à me séparer de pièces que j'ai aimé même si je ne les porte plus car mon style a évolué. Du coup je donne à ma soeur ou je les garde au grenier en me disant que ma fille sera peut-être contente de trouver des pépites vintage...

    RépondreSupprimer
  2. Super article Matoushi. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. La règle 8 est une base je trouve. Quand je m'ennuie, je traine sur Internet et je me retrouve frustrée à vouloir acheter un milliard de choses. La liste Amazon me dépanne bien pour vider ces envies passagères. Sinon je loue mes vêtements. Mais promis, je vais poser deux jours pour faire un vrai tri dans mon armoire. Elle en a besoin, et ma sérénité aussi ^^

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce prodigieux article, vraiment, je suis impressionnée par ces dix commandements qui sont à la fois rigoureux et plains de bienveillance.Merci Matoushi!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés