Ces préjugés qui nous empêchent d'acheter vintage, et mes conseils pour s'y mettre sereinement




Hello mes chatons,

L'été dernier comme chaque été, les planètes s'alignent pour me propulser dans un état introspectif, et j'ai passé de nombreuses heures à regarder les archives de mon blog. Ce fut non sans émotion que j'ai retrouvé mes premiers articles dédiés au vintage et à la mode éthique, respectivement en 2014 et 2015!
Ce qui a changé depuis ? Quasiment 100% de ma garde-robe est vintage ou de seconde main (exception faite des sous vêtements et des collants), et surtout le vintage est devenu à la mode. On voit fleurir un peu partout des comptes qui revendent des vêtements vintage, plein d'articles dans la presse et dans les blogs sur comment bien apprendre à chiner. Bref, enfin la mode se tourne vers une façon plus éthique de consommer, et je ne risque pas de m'en plaindre. Le seul problème avec ce qui devient tendance, c'est que certaines personnes en profitent pour s'en mettre plein les poches, sans vraiment revendre du vrai vintage... Et du coup, ce type de personnes malhonnêtes continuent à véhiculer des préjugés sur le vintage. Je vous prépare un article sur comment distinguer vintage et seconde main, mais pour le moment je voulais examiner ces quelques préjugés qui nous empêchent de commencer à se mettre au vintage, suivis de mes conseils pour s'y mettre en toute sérénité !


LES PREJUGES


#1 Les vieux vêtements sentent mauvais / les vêtements vintage sont sales


Alors, pour avoir travaillé dans la vente, je peux vous dire que les vêtements que vous achetez neufs sont loin d'être propres ! A comparer je me demande même si les vêtements vintage ne sont pas plus propres... entre les clientes qui essaient des vêtements puis les mettent par terre et les piétinent (ça n'a rien d'exceptionnel, je me rappelle que ça arrivait quotidiennement), celles qui ont une hygiène personnelle peu scrupuleuse, sans compter les marques qui incitent les vendeuses à porter les vêtements en vente pour les remettre en réserve à la fin de la journée (donc merci la sueur des heures de travail dans un vêtement qu'on va revendre ensuite...), bref, et j'en passe. J'avais souvent des hauts le coeur à voir comment les vêtements étaient traités, et en plus je travaillais pour des marques haut de gamme. Je n'ose imaginer ce que ça donnait dans des magasins de fast fashion comme Zara ou H&M.
En ce qui concerne les vêtements vintage, je pense que ça dépend où vous les achetez. Si vous allez dans des puces ou friperies pas chères, c'est vrai que ça sent un peu la poussière, mais maintenant vous avez l'alternative de plein de friperies qui prennent soin des vêtements. Par exemple, Laura de Un Style Rétro lave soigneusement ce qu'elle vend, en recevant mes vêtements j'ai toujours senti une délicieuse odeur de lessive et de fleurs.

En bref : même si ça sent la poussière, aucun problème qu'un tour dans votre machine à laver ne saura régler ! Et méfiez vous des vêtements achetés neufs, ne les portez jamais sans les laver au préalable. Mon petit conseil pour enlever l'odeur de vieux dans les vêtements vintage : suspendez-les sur un cintre dans un espace aéré. En quelques jours l'odeur sera partie ;)

#2 C'est trop fragile


En ce qui me concerne, aucun de mes vêtements n'a mieux résisté à l'usure que mes vêtements vintage ! Après ça dépend : la matière, l'époque... C'est sûr que si vous vous attendez à ce que la robe de 1910 en dentelle résiste à une journée de travail, vous allez l'éclater. Il faut avoir conscience de comment les vêtements étaient utilisés autrefois. Loin du consumérisme d'aujourd'hui, les gens possédaient peu de vêtements. Il y avait les vêtements de travail de la semaine, et ceux du dimanche et jours de fêtes. Ces derniers étaient portés avec précaution et devaient durer le plus longtemps possible. Cela a changé dans les années 70 quand la production de masse est arrivée. Si vous craquez pour une jolie robe des années 50, il est fort possible que ce soit une robe portée pour des occasions. Elle n'est donc pas faite pour être portée pour une journée active. Aussi, jusqu'à la fin des années 60 les femmes avaient une vie professionnelle réduite, puisque la plupart d'entre elles restaient au foyer une fois mariées. Elles avaient des vêtements de maison pour faire le ménage, s'occuper des tâches ménagères, des enfants, etc. et une autre partie de vêtements pour accueillir leur mari qui revient du travail, pour se montrer quand elles recevaient chez elles ou qu'elles allaient au club de lecture du quartier. Les femmes autrefois se changeaient beaucoup plus souvent que nous aujourd'hui. Les vêtements qu'elles portaient n'étaient donc pas destinés à subir l'usure qu'on leur fait subir aujourd'hui, sans compter qu'elles portaient des tabliers et des sur-robes pour protéger leurs vêtements.

Le vintage peut être fragile, ça dépend de l'époque que vous souhaitez porter, du tissu, et du style du vêtement. Mais il ne faut pas en faire une règle absolue. Aussi, la plupart des beaux vêtements vintage coûtent un bras, donc en général ce n'est pas ce que l'on trouve en friperie. Si vous cherchez une robe à porter au quotidien, reposez immédiatement cette sublime robe à froufrous et tournez vous plutôt vers un autre modèle plus simple et dans un tissu plus épais.

#3 Il n'y a que des petites tailles


Là c'est assez drôle parce que j'entends souvent soit "il n'y a que des petites tailles" soit "il n'y a que des grandes tailles", selon la personne qui le dit ! Et pour cause : on trouve de toutes les tailles dans le vintage. Je suppose que cela dépend de l'arrivage de vêtements dans la friperie en question, mais pour avoir fait du 46/48 et maintenant du 40, je n'ai jamais eu de soucis pour trouver des vêtements vintage à ma taille. Il faut juste savoir chercher ! J'ai remarqué que ça dépendait souvent des boutiques. Certaines boutiques comme PoppyCockVintage proposent de toutes les tailles, d'autres comme Jumblelaya sont plutôt spécialisées dans les petites tailles, et d'autres comme AppleThiefVintage proposent des grandes tailles. A ce sujet je vous avais proposé une sélection de super boutiques vintages pour toutes les tailles dans cet article-ci ;)

#4 Ca demande trop de patience


On n'a rien sans rien. Les vêtements vintage ont ça de précieux qu'ils sont uniques. Donc évidemment pour trouver pile le bon vêtement qui nous convient, ça demande de la patience. Mais après tout, est-ce qu'on a besoin de tant de vêtements que ça ? Ne serait-ce pas le moment de se poser des questions sur son mode de consommation ? Je vous invite à relire cet article dans lequel je vous parlais de consommer moins pour être heureux-ses.

#5 Impossible de trouver des basiques


Faux, faux, et archi-faux. On peut trouver beaucoup de bons basiques en vintage, preuve en est par Ashley, la créatrice de Bestdressed, qui ne porte presque que du vintage et trouve plein de super basiques. Ou encore JennyMustard, qui a une garde robe très épurée et qui sait mieux que personne dénicher des pièces vintage atemporelles qui vont avec tout. Il suffit de faire des recherches avec des bons mots clés quand vous faites du shopping sur internet, et de savoir quel est votre style avant de partir en virée friperie !

#6 J'ai peur de recevoir un vêtement en mauvais état par rapport à l'annonce (achat en ligne)


 Alors là, j'avoue que ça dépend. Il faut faire confiance, mais aussi bien lire les avis clients précédents (sur Etsy et Vinted c'est très simple). Pour moi j'ai eu plus de soucis sur Vinted avec des personnes qui revendent du faux vintage plus que des vêtements arrivés en mauvais état. N'hésitez pas à demander plus de photos de la pièce qui vous intéresse pour en avoir le coeur net. Et notez surtout que quand vous achetez du vintage, vous achetez une pièce qui a déjà été portée. Elle n'arrivera donc jamais absolument rutilante ! Et c'est justement ça qui est merveilleux : vous donnez une seconde vie à un vêtement qui fut déjà porté avec amour par une autre personne.



MES CONSEILS


#1 Distinguer style vintage et vêtements vintage


C'est important de faire la distinction entre le style vintage et les vêtements vintage. Style vintage : s'habiller avec pour inspiration les décennies précédentes. Vêtements vintage : vêtement ayant été fabriqués dans les décennies précédentes.
On peut tout à fait s'habiller style vintage (ou dans ce cas là on dit "rétro" pour éviter la confusion) avec des vêtements neufs, et même issus de la fast fashion ! Cela ne veut absolument pas dire qu'on s'habille avec du vintage. Il n'y a pas la même démarche éco-responsable et éthique qu'on retrouve avec le vintage. Porter du vrai vintage en revanche, n'est pas synonyme de pin-up ou de fan des années 80. Je vous incite à aller voir la galerie Instagram de 1919vintage qui ne vend que des vêtements vintage mais propose des silhouettes dans un style contemporain. On a du mal à croire qu'elle vend du vintage d'ailleurs ! Notez que porter du vrai vintage ne définit pas votre style, c'est avant tout une façon de lutter contre le gaspillage de la fast fashion, contre la pollution de la fabrication des nouveaux vêtements, et pour donner une vie à des vêtements qui existent déjà et qui ne demandent qu'une chose : être portés. A vous de les intégrer avec votre style !

#2 Bien connaître ses mensurations


C'est la condition sine qua non pour ne pas avoir de mauvaises surprises avec le vintage. Surtout, ne vous fiez pas aux tailles d'autrefois : elles n'ont rien à voir avec notre système de taille actuel. Un 48 des années 70 peut correspondre à un 40 d'aujourd'hui, une taille 4 à une taille 36, et même parfois il n'y a carrément pas de taille en ce qui concerne les vêtements des années 50 et 60.
Notez donc vos mensurations sur un bout de papier, et n'oubliez pas de vous munir d'un mètre quand vous allez chiner en brocante ou en friperie. Apprenez aussi à connaître mieux votre morphologie : si vous avez une forte carrure, faites attention à bien savoir quel type de pièces vous va, et connaissez bien vos mensurations. En ce qui me concerne, je sais que j'ai de petites épaules mais des hanches larges, je fais donc toujours attention à ces détails quand j'achète du vintage.

#3 Apprendre à renoncer à certaines pièces


Il est vraiment important de réfléchir sur sa façon de consommer. Il n'est pas possible d'acheter du vintage comme on achète de la fast fashion. Déjà, parce que comme je l'écrivais plus haut, on peut mettre du temps à trouver la pièce qui nous convient. Ensuite, parce qu'il y aura toujours des vêtements qu'on aime mais qui ne correspondent pas à nos mensurations, ou à notre morphologie. Et vous savez quoi ? C'est super utile pour apprendre à gérer sa frustration, et à se contenter de ce que l'on a. Savoir accepter de ne pas pouvoir acheter tout ce qui nous plaît, c'est un grand pas en avant pour dédramatiser la possession, et à oublier le shopping comme passe-temps rempli de culpabilité.

#4 L'importance de se documenter


Ce qui est génial avec le vintage, c'est que ça nous oblige de nous documenter sur ce qu'on porte. N'hésitez pas à demander des conseils à des personnes qui s'y connaissent déjà un peu, et à lire des articles sur le vintage. On apprend plein de choses sur la fabrication des vêtements, les matières, les coupes, etc. C'est important de comprendre et savoir comment sont faites les choses que l'on porte sur nous, non seulement parce que ça nous apprend à savoir apprécier la valeur des choses, mais aussi parce que ça n'est que bénéfique pour nous et nos futurs achats. Une acheteuse éclairée est une acheteuse qui prendra soin de ses vêtements. Aussi, ça permet de comprendre l'évolution des matières. Par exemple, la viscose autrefois était un dérivé de fibres de bois. Aujourd'hui, c'est une matière synthétique dérivée du pétrole. Ca change aussi notre perception des matières aujourd'hui. Je trouve que mes vêtements vintage sont de meilleure qualité que les tissus trouvés aujourd'hui, et j'ai du mal à trouver des tissus modernes qui me conviennent, parce que au fil du temps, à force d'acheter vintage, mes exigences se sont affinées. Mais cela me permet aussi d'être plus observatrice pour le vrai vintage, car on y trouve également des qualités moins bonnes, surtout dans les vêtements d'après le milieu des années 70. Connaître, c'est aussi exiger des choses meilleures pour soi et pour l'environnement.

#5 Bien lire les descriptions des articles


Pour éviter les déceptions lors d'achat en ligne de pièces vintage, pensez à lire soigneusement les descriptions. Ne vous arrêtez pas au premier coup d'oeil. Les vendeurs indiquent les mesures, et souvent l'état du vêtement. N'oubliez pas que vous n'achetez pas du neuf ! Il vous faut donc être minutieuses. En quelle matière est le vêtement ? Quelles sont les mensurations ? Quel est l'état indiqué ? Y-a-t-il des défauts, et sont-ils en photo ? C'est capital de vous demander tout cela si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises.
Si vous trouvez que c'est fastidieux, dites-vous plutôt que c'est une autre façon d'acheter. Consommer du vintage demande de changer radicalement d'attitude dans son rapport aux vêtements. 

#6 S'armer de patience


Je ne le répèterai jamais assez : acheter du vintage n'est pas comme acheter du neuf. On ne peut pas exiger la même chose de deux façon de produire et de consommer qui sont radicalement différentes. Le vintage demande de la patience. Vous rêvez de LA petite robe noire parfaite ? Il vous faudra faire plusieurs fois les friperies ou bien guetter les nouveautés des friperies en ligne avant de trouver la perle rare. Ou bien vous avez de la chance et vous la trouvez très vite, ou bien il vous faudra patienter des semaines, des mois, ou des années. Mais une fois que vous trouvez la pièce qui vous fait vibrer, le fait qu'il n'y en ait qu'une et que vous ayez dû attendre longtemps pour vous la procurer ne fera que décupler le bonheur que vous aurez en la portant. Je me surprends à prendre encore plus soin de mes vêtements vintage parce que j'ai attendu longtemps pour les avoir. Notamment ma cape à sequins, que j'adore, et que j'ai obtenu après des mois de recherches, ou bien ma jupe vichy que j'adore et que je porte sans m'en lasser année après année.
Si vous commencez tout juste à vous intéresser au vintage, dites-vous bien qu'il n'y a pas de course à qui aura le plus de pièces vintage dans son dressing. Vous n'aurez pas un dressing 100% vintage en six mois ! Cela prend du temps, mais ça en vaut la peine : d'un côté parce que vous n'aurez que des pièces que vous aimez et que vous porterez, d'un autre côté vous remplacez au fur et à mesure vos vêtements par une façon plus éthique de consommer. Et surtout, si vous souhaitez vous mettre au vintage par soucis éco-responsable, rien ne presse, usez déjà ce que vous avez, tout en pensant systématiquement à l'option vintage pour vos prochains achats. Dans quelques années, vous aurez un beau dressing qui vous correspond, éco-responsable, et vous en serez satisfaites.



OUR MISCONCEPTIONS ABOUT VINTAGE CLOTHING

I've been buying vintage clothes since 2014. At that time, it was mostly because I was a student so I didn't have that much money, and I was really pissed off against fast fashion shops who sell bad quality clothes, made in poor conditions, but at a really high price compared to their true cost. So, I began to check small thrift stores. That's how it started, and 5 years later, 95% of my clothes are vintage (except for shoes, lingerie, and tights). I feel incredibly proud of my vintage clothes, as I thrifted each of them with patience and love, which only make them even more precious to my eyes. Some pieces I thrifted for 1€ are still my favorites and still look brand new. Other are more for a personal collection and I like to watch them as pieces from a history museum. I'm so happy to think I'm wearing clothes that made previously another woman excited to wear them. Also, they help me to feel less guilt about shopping, as it is a more sustainable way to buy stuff (and I explain why to you a bit later in this article !). But to my surprise, even if vintage clothing are becoming more trendy, they still suffer from misconceptions about them. Why can we be reluctant to switch to that sustainable way of shopping ? I'm trying to understand in this blog post, but also I will give you some tips to help you step into vintage without any pressure !

#1 Old clothes, bad smell


I often hear people say that vintage clothes smell horrible and are dirty. Well, for having worked as a seller in real shops, let me tell you one thing : the clothes you buy as "new" are not clean. I can't count the times I had to pick clothes thrown on the floor, sometimes with a footstep on them... and it arrived daily. Not to mention clients who sweat a lot, and the sellers who themselves were wearing clothes from the brand for a day to hang them back on the display (the brand did encourage us to do that so it would show the clients how the clothes were once worn. I found that disgusting and never did so !!). So, no, new clothes are definitely not clean, and I strongly advise you to always wash any clothe you bought !
As for vintage clothing, it's true that sometimes it can be dirty. It really depends on the shop you bought them from. I never had any problems with bad smells or dirty clothes when I buy vintage online, but when I had to buy from flea markets or thrift stores, I always wash the clothes. Fortunately enough, most of the sellers are really paying attention to the smell, and seller such as Laura from the shop Un Style Rétro washes very carefully what she sells, and they always come smelling like fresh flowers !

If the ancient smell sticks to the clothes, I recommend hanging them in an airy place. In a few days the smell will go away :)


#2 It's too fragile and I wouldn't dare to wear it

Well, of course if you fancy a victorian dress in delicate lace, it won't be the most appropriate piece of vintage clothing to wear for work ! We should keep in mind that wearing clothes in previous decades was very different to how we use clothes nowadays. In previous decades, or centuries, people were not wearing fancy clothes all the time. Most of them couldn't affort elegant clothes, so they had work clothes for everyday use, and had one, maybe two dresses for Sunday and going to church, and for special occasions such as weddings. They would wear those clothes very carefully, because as they couldn't buy that many different clothes, it was almost the dress of a lifetime, literally. It changed in the 1970s when mass production started, and fashion became more affordable to everyone. Also, women in previous decades didn't have the same lives as we have today. They would mostly stay at home taking care of chores and of the children, so they had more indoor clothes and changed to go outside. I don't think they had that much clothes neither. After all, being able to affort a huge wardrobe became possible because items of clothing went cheaper after the 1970s.
I remember talking about that topic with my grandmother. She used to live and work in a farm, in french countryside. She told me they had very few clothes, and when a woman was fancying more than enough, she was seen as futile, and it was not very well perceived. Also she told me her father was very strict, and if she or her sisters would damage their Sunday clothes, they would be beaten and punished. I believe it was the case in most of families.
All to say : vintage clothes can be delicate, but that doesn't mean they all are. If you wish to be that splendid dress from the 1950s, it probably was meant to be worn only to special occasion. If you consider wearing it more often, maybe you should consider go to a more plain item... maybe not as fancy, but at least it will last longer.


#3 I can never find my size !



What makes vintage clothing so precious is their rarity. They mostly are one of a kind items of clothing, and that's why it can be both amazing and frustrating. I honestly think it depends on the shop. I noticed some shops tend to have more plus size items or more petite items. For example, PoppyCockVintage has a great range of different sizes, while Jumblelaya is more for petite, and AppleThiefVintage has a nice choice of plus size clothes.


#4 I just don't have the patience


As you may guess, vintage thrifting takes time, and patience. That is true. But let me tell you : it definitely worth the wait. And if you still thinks it demands too much effort, maybe it's time to ask yourself why you are impatient to have fast what you desire. We are taught in our society that we can have immediately what ever we fancy, but I don't believe it makes us happier. If I can speak for myself, I can say that my most treasured clothes are those I had to wait for months, if not years, to find them in my size and according to my taste. I have one crazy beautiful beaded cape I waited for month to find, and also some perfect skirts and dresses I love very dearly, even more because I had to wait long before finding them. Patience is great, and also not having everything we want is too. Maybe it's time for us to think about why we need to own more and quickly, and I wrote an article about that, please go and read it here ;)


#5 Basics don't exist in vintage clothes


That is so false I can't say it enough ! You can definitely find great basics in vintage clothing ! Take a look at Bestdressed and JennyMustard Instagram profiles. They both have a very simple and yet stylish and modern personal style, and find their basics while thrifting.


#6 I'm afraid I will get an item that won't match its description (online shopping)


It's true that unfortunately, sometimes sellers are not honest and may lie about the clothes' condition... To avoid bad surprises don't forget to read the items description very carefully and previous clients' reviews. It will help you decide if it worth it or not. Also, as everything, you must trust the other person. 




MY TIPS TO START BUYING VINTAGE WITHOUT PRESSURE



#1 Vintage style doesn't necessarily mean real vintage clothes ('vintage is not my style')


It's a shortcut many peole make : vintage clothes equals vintage style. But actually, it's not the same at all. One can totally have a vintage style (or, more accurately, a retro style) while wearing modern clothes from modern brands, and not having an ethical nor sustainable goal. A vintage style takes its inspiration from past decades. On the other hand, dressing with vintage clothes means buying clothes that have been made in the previous 20 years at least. So you can totally have a modern style while wearing vintage clothing ! For example, the shop 1919vintage gives great examples of how to style vintage clothes without looking like you're from a 1950s fashion magazine.  
Considering vintage clothes come from past decades, you have an enormous choice, and I believe it's impossible for you not to find pieces that would go perfectly with your wardrobe.


#2 Know your body measurements


That's the most important thing to keep in mind while buying vintage. You may think you know your measurements, but the most practical thing is to really take them and write them down. Give you also a 5cm / 2 inch gap to be really at ease in your clothes. Never buy vintage without checking your measurements ! Also, don't trust vintage sizes : they are totally different from our modern size chart.


#3 Learn to say no to certain pieces


Is it unfortunate ? Buying vintage clothes will help you give up on certain items. Whether you can't find them or they really don't match your bodytype (or are too rare and precious to be worn frequently), there are some clothes you will have to say goodbye to. I believe it's a good thing, since we should all try to shop less but better. 


#4 Learn about the clothes


That's something really great about vintage shopping : be more curious and learn about what you buy. It can be the brand's history, the materials, the details, everything in a vintage item speaks about its history. They are witness of time flowing, and with them we learn so much about how clothes were made ! Compare them to modern clothes and be surprised. You will see that today's fashion has really quality problems... I know for sure that buying vintage clothes helped me a lot in being more aware of what I buy. For example, I learned to watch the details, the lining, small things that improve the quality of a coat or a dress. It made me more demanding and less ignorant, so now I appreciate more what I'm wearing. I think that being more documented about our clothes helps us being more aware about what we have, so we spend less money, as we want good quality and know how to recognize it. It will help you to make the difference between real and fake vintage, but also to buy good vintage and not poor quality vintage (and it may happen, especially with late 1970s to 2000s clothes...).


#5 Read well the items' descriptions


It may seem trivial, but let's face it : sometimes the dress is too good to let it pass. So we buy it, and it's just too small, too big, or not in mint condition. Then we go back to the item's description and... surprise, surprise, we didn't double check the details ! That's why it's so important to read twice the description, especially with vintage clothing as condition and sizing differ from one piece of clothing to another. Be careful, read well, and check both measurements and condition details. Don't hesitate to ask for more pictures to the seller, if you're not confident about the quality.


#6 Be patient


I know, I've already said it. But patience is the key while buying vintage clothes ! First, because you won't have a 100% vintage closet in 6 months. Buying great vintage items takes time, and that's okay. You should use what you already own, and slowly replace the too old stuff with vintage clothing, and whenever you think about buying something different, check if there's a similar one in vintage. 
Trying to buy more vintage stuff is really a great way to buy more sustainble fashion : the clothes are already made so we don't have to use new resources to make them. That means less pollution, less animal and human abuse... 
The point is not to wake up one day, throw away all of your clothes and buy a whole bunch of vintage clothes. It's more about buying less but what you like, in better quality, because if a cotton dress survived in a great condition 40 years, be sure it will last for 40 more years ! As far as I'm concerned, I can tell you that all of my vintage clothes are the best, I can wear them over and over and they don't get holes ! Be careful in what you buy, so you're buying less, and take a better care of what you own. 



Crédit photos : Luc Dujardin

* * *

Top et jupe +vintage, chaussures +Chie Mihara, boucles d'oreilles +Dissident Sheep


* * *

Tous les articles précédés de + sont des articles produits avec certitude de façon éthique (respect de la main d'oeuvre et de son savoir faire ou respect de l'environnement ou les deux à la fois), ou bien ont été acquis de seconde main dans un soucis écologique et anti-consumériste de ma part.

Tous les articles suivis d'une * ont été offerts par la marque en question.

Aucun lien n'est affilié. 

Retrouvez mon article sur mes marques éthiques préférées >ici< et mes boutiques vintage préférées >ici<

* * *





Commentaires

  1. Super article, j'ai appris pas mal de chose!
    Merci!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai appris beaucoup de choses, merci pour cet article précis, pointu même sur le vintage, qui m'incite vraiment à y regarder à deux fois quand j'irai acheter un prochain vêtement, vintage ou pas.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés