Time is a greedy player


L'Horloge

Horloge! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit: «Souviens-toi!
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d'effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
À chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote: Souviens-toi! — Rapide, avec sa voix
D'insecte, Maintenant dit: Je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta vie avec ma trompe immonde!

Remember! Souviens-toi! prodigue! Esto memor!
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu'il ne faut pas lâcher sans en extraire l'or!

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c'est la loi.
Le jour décroît; la nuit augmente; Souviens-toi!
Le gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l'heure où le divin Hasard,
Où l'auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh! la dernière auberge!),
Où tout te dira Meurs, vieux lâche! il est trop tard!»

Charles Baudelaire




The Clock

Impassive clock! Terrifying, sinister god,
Whose finger threatens us and says: "Remember!
The quivering Sorrows will soon be shot
Into your fearful heart, as into a target;

Nebulous pleasure will flee toward the horizon
Like an actress who disappears into the wings;
Every instant devours a piece of the pleasure
Granted to every man for his entire season.

Three thousand six hundred times an hour, Second
Whispers: Remember! — Immediately
With his insect voice, Now says: I am the Past
And I have sucked out your life with my filthy trunk!

Remember! Souviens-toi, spendthrift! Esto memor!
(My metal throat can speak all languages.)
Minutes, blithesome mortal, are bits of ore
That you must not release without extracting the gold!

Remember, Time is a greedy player
Who wins without cheating, every round! It's the law.
The daylight wanes; the night deepens; remember!
The abyss thirsts always; the water-clock runs low.

Soon will sound the hour when divine Chance,
When august Virtue, your still virgin wife,
When even Repentance (the very last of inns!),
When all will say: Die, old coward! it is too late!"

— William Aggeler, The Flowers of Evil (Fresno, CA: Academy Library Guild, 1954)



Crédit photos : Luc Dujardin

* * *

Veste : +Vintage (via l'eshop Un Style Rétro)

Pull : Naf Naf (old)

Chaussures : +Miu Miu 


* * *

Tous les articles précédés de + sont des articles produits avec certitude de façon équitable (respect de la main d'oeuvre et de son savoir faire ou respect de l'environnement ou les deux à la fois). 

Tous les articles suivis d'une * ont été offerts par la marque en question.

Aucun lien n'est affilié. 

Retrouvez mon article sur mes marques éthiques préférées >ici<




Hello mes chatons,

Un petit mot tout de même, avant de vous laisser avec les photos. Je crois que j'avais déjà publié ce poème sur le blog il y a quelques années. C'est avec un tout autre regard que je lis ce poème de Baudelaire, d'une part parce que le Temps est la notion au programme à l'Agrégation de Philosophie, et d'autre part parce que le Temps, c'est bien ce qui me manque, ce qui fuit, ce qui me glisse perfidement entre les doigts en permanence. La permanente sensation de la fuite de ce qui passe, vous me direz quel paradoxe ! C'est précisément ce paradoxe qui me consume, aussi bien physiquement qu'intellectuellement, et en même temps si le temps ne fuyait pas il n'y aurait aucune urgence de vivre.

Bref, et aussi je me dois de m'excuser pour la mono expression que j'ai sur les photos, je suis toujours à côté de la plaque en ce moment. J'espère que les photos vous plairont quand même :)

Bécots !

xoxo








Commentaires

  1. J'aime beaucoup ton look !
    Tu es rayonnante !

    Bonne journée
    Julie

    RépondreSupprimer
  2. Tu es divine ! J'adore cette série de photos :)
    Bisous
    http://paulynagore.blogspot.com/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés