A la recherche du temps perdu


"Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. La vue de cette petite madeleine ne m'avait rien rappelé avant que je n'y eusse goûté... Mais, quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir."

Proust, Du côté de chez Swann.


Hello mes chatons,

ENFIN ! Je lis en ce moment l'oeuvre de Proust A la recherche du temps perdu. Je dis enfin, car ce n'est pas faute de l'entendre être citée partout dans ce que j'écoute, lis, ... Ma mère me harcelait depuis plusieurs années pour que je succombe et que je finisse par engloutir ce monument de la littérature française. Finalement, je suis contente d'avoir attendu pour le lire. L'écriture proustienne est très particulière, mais après avoir lu Merleau Ponty, j'y trouve de telles résonances que finalement je ne suis pas perturbée par la syntaxe singulière de Proust. Qui plus est, cela tombe à pic avec le programme de l'agrégation 2019 dont la notion principale est le Temps. Alors, je me lance à la recherche du temps perdu, du temps retrouvé ou du temps à trouver.

Je suis très heureuse de pouvoir commencer à étudier cette notion, étant moi-même hantée par les temps perdus pour toujours, comme celui de mes philosophes que j'aime d'amour fou... Rousseau par exemple, je vais souvent voir la maison des Charmettes à Chambéry (là où sont prises les photos d'aujourd'hui), et je m'imagine avec mélancolie Rousseau en train de fouler les mêmes pierres que je foule, voyant les mêmes montagnes au loin, et, parcourue du frisson de cette expérience commune je me sens la mission de poursuivre ma vie du mieux que je le peux, car me voilà en vie, et je ne dois pas me morfondre dans une nostalgie d'un temps que je ne pourrai jamais rencontrer. Même si des fois je me prends à rêver à autrefois, en me demandant ce que j'aurai pu faire, qui j'aurai pu rencontrer (coucou Merleau Ponty, coucou Descartes)... Mais bon, après je me reprends, et je me dis qu'il y a encore tant de pensée à créer, tant de pensée à faire vivre, qu'après tout il est bien plus enthousiasmant de se tourner vers le futur.

Je me contente de faire revivre le passé à ma façon avec mes vêtements, et je parcours brocantes et vide grenier avec beaucoup de ferveur. Passion qui paye puisque récemment je suis tombée sur ce canotier du début du XXe siècle ! J'en rêvais depuis longtemps, et j'en suis super heureuse. Il se marie à merveille avec l'ensemble que je porte de chez Lili la Tigresse que la marque m'a envoyé, avec des inspirations un peu fin XIXe et années 50 (oui, tout ça dans une tenue excusez du peu ! ;) ). Alors, le présent qui se veut passé mais en restant actuel, n'est-ce pas finalement la meilleure façon de concilier amour du passé et espoir du futur ? Ah, me voilà partie à nouveau dans des délires obscurs, retenez-moi où ce post va devenir plus pompeux qu'intéressant !


Enfin, j'ai envie encore de vous parler, mais j'efface chaque nouvelle ligne écrite, car parler du temps de façon abstraite me fait tomber inévitablement dans un discours facile et convenu, et j'en ai absolument horreur. Me gargariser de mots pour vous donner l'illusion d'un savoir acquis par survol, que Dieu m'en préserve.

Néanmoins, attendez-vous à ce que le thème du temps revienne bien souvent par ici, dès que j'ai un peu plus de pensée mieux construite et mieux documentée.

J'espère que ces photos vous plairont,

Bécots mes chatons !


Crédit photos : Luc Dujardin

* * *

Lieu : Les Charmettes, Chambéry

* * *

Top* : +Lili la Tigresse (dispo ici)

Jupe* : +Lili la Tigresse (dispo ici)

* * * 

Canotier : +Vintage

Sac : trouvé à Tokyo

Accessoire cheveux : +Miss Bellas Blooms

Boucles d'oreille et bague* : +Sands of Saturn (dispo Modèle VESTA et Modèle SATURNIUM)

Chaussures : Mellow Yellow (dispo ici)

* * *

Tous les articles précédés de + sont des articles produits avec certitude de façon équitable (respect de la main d'oeuvre et de son savoir faire ou respect de l'environnement ou les deux à la fois). 

Tous les articles suivis d'une * ont été offerts par la marque en question.

Aucun lien n'est affilié. 

Retrouvez mon article sur mes marques éthiques préférées >ici<

















Commentaires

  1. Une notion complexe que le temps perdu mais passionnante !! j'adore ta tenue et cette ambiance champêtre !! :)
    bisous
    http://katepinup.blogspot.fr

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés