Ô temps ! suspends ton vol


Le lac

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !



Alphonse de Lamartine 




Crédit photos : Luc Dujardin

* * *

Lieu : Lac d'Aiguebelette, Savoie

* * *

Top velours* : +Lili la Tigresse (dispo ici)

Jupe effet cuir* : +Lili la Tigresse (dispo ici)

15% de réduction à partir de 60€ d'achat avec le code MATOUSHI15 (jusqu'au 15 décembre)

* * * 

Chaussures : Jeffrey Campbell

Chapeau : +Inverni

Bijoux : +Dissident sheep (dispo ici)

Pour celles qui ne me suivent pas sur les réseaux sociaux, j'ai eu l'immense bonheur d'avoir pu réaliser les photos des dernières créations de Jeanne, la créatrice de Dissident Sheep. Pour cette occasion j'ai créé 5 personnages inspirés des contes de fée, dont voici la première, la sorcière noire. Pour voir toutes les photos des bijoux il fallait être abonnée à la newsletter Dissident Sheep, et à par cette paire magnifique tout est parti déjà !

Mais ces photos faites un matin très tôt, alors que les prés n'avaient pas perdu leur poudre blanche de givre et que la mystérieuse brume transformait encore chaque silhouette en fantôme, m'évoquent aussi ce sublime poème de Lamartine, inspiré par le beau lac du Bourget, en Savoie. Ce poème me touche d'autant plus que je vois ces lacs souvent, et les mots sur la cruelle indifférence du temps qui passe résonnent sans cesse dans ma tête...

* * *

Tous les articles précédés de + sont des articles produits avec certitude de façon équitable (respect de la main d'oeuvre et de son savoir faire ou respect de l'environnement ou les deux à la fois). 

Tous les articles suivis d'une * ont été offerts par la marque en question.

Aucun lien n'est affilié.










Commentaires

  1. Wow superbe <3 Et les photos sont vraiment top avec ce brouillard *-*

    La Robe Noire
    IG : @Saskiabzn
    Saskia! xo

    RépondreSupprimer
  2. les photos sont superbe et le sujet du temps qui passe m’obsède littéralement alors je ne peut qu'aimer.

    RépondreSupprimer
  3. Juste magnifique <3
    http://paulynagore.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés