Le Cercle des Licornes Disparues : Warm & Cosy


Hello mes chatons,

Me revoici avec un post un peu spécial avec le Cercle des Licornes Disparues, qui s'associe encore une fois avec Art des Dessous, site de vente de lingerie grande taille, pour vous montrer un peu les nouveaux modèles pour cette saison et surtout essayer de vous aider à totalement décomplexer sur vos formes.

Le premier shooting en lingerie (que vous pouvez retrouver ici avec aussi une réflexion sur l'acceptation de soi) a en quelque sorte déclenché quelque chose en moi. Je vous avais dit que je voulais faire une ambiance cocooning qui me ressemble... eh bien la voici enfin !

Ces dernières semaines, si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir que je fais en quelque sorte mon "coming out" du style. Des choses que je n'osais pas mettre, des choses que je m'interdisais depuis des années, oui, moi pourtant qui me croyais si libre et indépendante. Vivre à la campagne m'a permis de revenir sur moi-même et de faire le point. Aussi, je me suis aperçue que malgré tout, je n'osais pas toujours faire franchement ce dont j'avais envie, notamment sur le blog. Or, il faut vraiment savourer sa liberté, dans la mode aussi, puisque j'ai la possibilité de m'éclater vu que je n'ai pas encore les contraintes d'un travail (et croyez-moi je connais les contraintes vestimentaires liées au boulot, j'ai été vendeuse dans le luxe).  Du coup, quand avec les Licornes et Art des Dessous nous avons discuté d'un projet cocooning, en mode chaud et douillet, j'avais envie de vous montrer non pas le réel moi en mode repos (qui n'a rien de reluisant puisqu'à base de cheveux sales, pyjama crade et zéro maquillage avec cernes en option), mais le moi fantasmé. Une version beaucoup plus sombre et morbide de moi, mais toujours sans se prendre vraiment au sérieux. On va dire que c'est mon vrai visage même quand je suis dans mon pyjama moche avec les cheveux gras, en train de regarder pour la dixième fois un film d'horreur japonais ! D'ailleurs j'aime beaucoup trop ces lentilles blanches, mais pourquoi ce ne sont pas mes vrais yeux ?? Il y a eu une erreur dans ma génétique, j'aurai du naître comme ça XD (je vous dis pas la tête des médecins à la maternité si ça arrivait hahaha)

C'est en regardant pour la énième fois la série The Addams Family de 1964 (vous pouvez les visionner ici en VO, ils sont absolument géniaux) que je me suis rendue compte à quel point mes idées sur des choses banales n'ont rien de normales... pour celles qui ne connaissent pas, The Addams Family est l'invention de Charles Addams, un dessinateur américain qui publiait des courtes histoires drôles dans des journaux. Il a inventé une drôle de famille, très gothique et complètement marginale, qui malgré ses aspects ténébreux est une famille pleine d'amour, innocente, drôle, et par son inconventionnalité elle remet en question la société moyenne américaine. J'adore le ton décalé de ces personnages, notamment Morticia Addams, la mère, qui est devenue depuis une véritable icône. Son amour passionnel pour son mari Gomez, pour ses enfants Wednesday et Pugsley, pour l'oncle Fester, le majordome géant Lurch et Thing, la chose (une main... sans corps) qui donne un coup de pouce aux affaires quotidiennes (lololol) (je ne pouvais pas ne pas la faire celle-là), mais aussi sa sensualité et son caractère affirmé, me plaisent et même m'inspirent. Une véritable figure féministe à une époque qui ne l'était pas, d'ailleurs cette série a déclenché les passions quand elle est sortie (c'est aussi la première série à impliquer une vie sexuelle entre les époux Addams... imaginez, en 1964 dans l'Amérique puritaine !). Bref, la tendance morbide et décalée de l'humour de cette série m'a beaucoup inspirée, car je m'y retrouve complètement. J'ai eu donc envie de vous montrer par ces photos ce qu'aurait été une cousine des Addams lors d'une froide journée de début d'hiver, alors évidemment... c'est pas franchement conventionnel !

J'ai rarement eu des goûts que l'on pouvait classifier, j'écoute de la musique de toute sorte, j'aime toutes les cuisines du monde, je lis aussi bien de la littérature que des manga ou de la philosophie, j'aime toutes les époques de films, tous les genres de films (même si l'horreur reste mon favori pour toujours hehe), bref, je n'ai jamais été mono-passion, j'ai toujours goûté à tout et aimé un peu de tout. Ce qui ne fut pas facile à assumer, notamment adolescente, période de la vie pendant laquelle on cherche désespérément son identité, que la société nous fait miroiter comme univoque et qui doit remplir des critères. J'en ai souffert quand j'avais 13 ans, j'étais dingue de Marliyn Manson, je m'identifiais comme gothique, et d'ailleurs tous mes goûts allaient dans ce sens... enfin non, pas tous, et justement j'ai vécu des rejets de cette communauté à cause de ça. Je n'étais pas assez "vraie", pas "assez gothique". Avec du recul je me rends compte que ces gens étaient de pauvres cons frustrés qui se valorisaient comme marginaux uniquement pour donner du sens à leur misérable et pathétique existence, mais à l'époque j'ai vécu ça comme une blessure.
Mais au fond de moi, je continuais à me cultiver, à penser, à aimer des choses gothiques, ou pas, peu importe. Et aujourd'hui, je suis fière de dire : je suis moi, je n'appartiens pas à une communauté, seulement à l'espèce humaine. Mais qui je suis, personne d'autre n'a le droit de l'affirmer que moi-même. Et je me fiche totalement de ce que l'on peut penser de moi. Paradoxal quand on tient un blog ? Pas si sûre. J'espère, dans mon cheminement vers l'affranchissement de moi-même, vous emmener et que l'on fera ce bout de chemin ensemble. Que l'on discutera toujours, que l'on échangera, pour nous aider mutuellement à nous construire. Mon blog n'est pas là pour me montrer, pour m'exhiber, ni pour vous faire envie ou vous pousser à consommer. Il est là car grâce à lui j'arrive chaque jour un peu plus à me comprendre, à pousser plus loin l'introspection. Et j'espère que vous me suivrez dans ce chemin :) tout simplement...

Je continuerai mon irrévérence, je continuerai à rire devant un film d'horreur, pleurer devant un drama coréen, m'extasier sur un livre de philosophie et danser sur du dark new rave tout comme je vais applaudir du Bach. Et merde à cette société qui veut nous plonger dans une case étroite, merde à ceux qui me jugeront, merde à la masse.

Voici le cocooning version Matoushi, parce qu'au fond de moi, je suis aussi cette diva morte-vivante/vampire, qui ne se prend pas au sérieux et qui veut simplement vivre, pour de vrai, pour soi-même, et non pour les autres.

Des gros bécots mes chatons.

P.S : Retrouvez les belles photos des autres Licornes en fin de l'article ! <3











Le cercle des licornes disparues
Ninaah Bulles Anais pénélope Carnet d'Alice
Matoushi's Le cercle des licornes disparues Big or not

Commentaires

  1. Non mais whaaaaaaat ! Non seulement ton makeup est trop trop beau, mais en plus ces poses et cette mise en scène et ces couleurs et cet ensemble sont juste géniaux ! Je suis fan, une de mes séances préférées là je crois 😍😍😍

    RépondreSupprimer
  2. *Rhoooooooooooooooooooou*. (= ronronnement de la Cassandre).
    Jesuuuuuuuuuuuuuuuus cette série! J'adore!!!

    Pardonnes moi mais j'ai bien ris en lisant ton passage sur le rejet des gothiques... Je ris parce que ça ne vient pas de toi car le sport national avec eux... C'est le rejet.
    Qui est un vrai goth, qui est le plus goth, la paaaaaalme du goth... Ce qui est chou-billoute quand on sait que eux-mêmes passent leur temps à s'en prendre plein la poire à cause de ce style qui dérange... Tiens je souffre de mon style incompris, si je faisais moi aussi chier quelqu'un d'autre pour me défouler et me grandir.
    Bon évidement il y a aussi plein de perles dans ce milieux, c'est comme partout, des cons et des moins cons... mais quand même le nombre de personnes malsaines que j'ai pu rencontrer... Et en plus quelle idée de m**** de s'inclure dans un truc sectaire, youhouuuu la vie les gens la diversité, c'est mieux non, ça évite de moisir en faisant du sur place non?
    (Il n'empêche que je love coeur paillettes toujours autant cette culture, comme j'aime toujours les personnes incroyables que ça m'a permis de rencontrer).
    Et je n'avais pas pensé au côté anti puritain de la famille Adams et là ça me saute aux yeux! Morticia dark féministe, et bien si si en fait aussi.

    Superbe photos en tout cas! Et continuons à grandir ensembles en désaccord ou non.

    RépondreSupprimer
  3. Des superbes photos, et tes expressions, j'adore

    RépondreSupprimer
  4. un grand bravo ma belle
    cette série de photos et super
    tu as vraiment un univers bien à toi que j'adore
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. Je sais pas pourquoi mais j’ai peur que la prochaine fois que je viens chez toi, tu me serve du thé empoisonné :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés