Kyôto : dans les pas des dieux-renards à Fushimi Inari


Hello mes chatons,

J'ai un problème : je garde toujours ce que je préfère pour la fin. Ça me fait me retrouver dans des situations étranges comme par exemple au restaurant quand je mange tout dans mon assiette sauf ce que je préfère et que finalement je n'ai plus faim pour le déguster... ou bien que je garde de côté des photos de mon dernier voyage au Japon sans vous les montrer car j'attends "le bon moment".

C'est le cas avec ces photos de Fushimi Inari à Kyoto, sans exagérer l'un des lieux que j'aime le plus au monde (en admettant que je connaisse le monde entier, certes, mais même dans ce cas je suis sûre que je continuerai à adorer Fushimi Inari). Je n'arrivais pas à publier ces photos car j'avais le sentiment qu'en vous les montrant, ça scellerait mon voyage et relèguerait tout au rang de souvenirs, ce qui me fendait le coeur car je supporte de moins en moins de quitter le Japon. Sérieusement, j'ai l'impression que quelqu'un me prend mon coeur, me le coupe en deux, et ne m'en rend qu'une moitié. Quand j'y retourne, j'ai l'impression de retrouver mes racines, mon histoire, j'ai le sentiment que je fais partie de ce pays et c'est le seul endroit dans lequel j'ai l'impression d'être entière. Maintenant que je comprends de mieux en mieux le japonais et que je peux plus facilement lire et m'exprimer, ce sentiment se renforce et c'est juste incroyable...

Fushimi Inari, c'est l'endroit dans lequel j'ai l'impression de me retrouver moi-même. C'était la troisième fois que je m'y rendais, comme un pèlerinage (j'envisage parfois d'aller au Japon que 5 jours et simplement passer mon temps là-bas puis revenir en France, un peu comme une cure haha), et par chance, il pleuvait ce jour-là. J'insiste le "par chance", parce que Fushimi Inari sous la pluie, c'est magique.

D'ailleurs, la pluie au Japon est magique.
J'aime la pluie, ça c'est de manière générale, je lui trouve un pouvoir purificateur et révélateur des énergies spirituelles des éléments qui nous entourent, comme si elle donnait la parole aux pierres et aux arbres autour de nous.
Mais alors au Japon, c'est encore plus impressionnant. Déjà, la pluie est souvent torrentielle par intermittence, s'arrêtant soudainement pour se raviser et reprendre de plus belle son impressionnante démonstration de sa puissance. De base, j'ai l'impression que le Japon est une terre propice aux kami, littéralement "forces qui dépasse l'entendement humain", enfin c'est vrai je vous assure, souvent il y a une ambiance si particulière qu'on a l'impression qu'en tendant l'oreille ou en ouvrant mieux les yeux nous allons voir un petit renard filer dans les bois avec une clé dans la bouche...

Pourquoi un renard avec une clé dans la bouche ? me direz-vous. Quelle drôle d'image !
Eh bien parce que le renard au Japon est considéré comme le messager entre les humains et les forces surnaturelles, et les dieux. Il transporte nos messages dans le monde des esprits, en utilisant une clé pour ouvrir la porte qui sépare nos deux mondes. D'où sa représentation avec une clé dans la gueule ! Alors il y a aussi un renard qui tient une gerbe de blé (je crois) mais là je vous avoue que j'ai oublié pourquoi... (help !). C'est pourquoi il y a des temples des renards "Fushimi Inari", pour qu'on puisse leur laisser des messages qu'ils feront passer aux divinités.

Dans ce temple précis à Kyoto, il y a aussi derrière les bâtiments principaux 17 petits temples dispersés dans la montagne auxquels on accède en prenant un chemin qui traverse des torii, ces grandes portes oranges et noires. Elles marquent le passage entre le monde des vivants et le monde des esprits, et quand on est en-dessous on est entre ces deux mondes... Alors attention, il y a un sens positif de purification, et un sens négatif ! Il y a quatre ans avec l'Amoureux nous l'avions fait dans le mauvais sens (on s'en est rendu compte à la fin, grrr), et je m'étais juré de revenir seule et de le faire dans le bon sens, histoire de purifier mon karma.
Cette fois, j'étais à fond, impossible pour moi de me tromper une nouvelle fois !

Mais c'était sans compter la petite fourberie à la japonaise, qui consiste à donner le mauvais sens en anglais, et le bon en japonais... sauf qu'heureusement, entre il y a quatre ans et maintenant, j'ai bien bossé mes kanji, et en relisant plusieurs fois les indications, et en écoutant attentivement les commerçants se foutre de la gueule des touristes en leur donnant le mauvais sens (puisque, je cite, "de toute façon ils (les touristes) ne font pas la différence"), j'ai pu faire le circuit correctement.

Et c'était TELLEMENT merveilleux ! Car en fait, PERSONNE ne fait le chemin dans le bon sens, sauf les Japonais mais ce jour-là il y avait peu de touristes. Du coup j'ai eu une paix royale et j'étais complètement seule. C'était savoureux. En plus, il s'est mis à pleuvoir en plein milieu du parcours, et j'ai donc eu droit à toute une symphonie de la nature, avec les gouttes d'eau caressant les mousses, coulant le long des vieux troncs d'arbres pour ruisseler le long des statues... Une vapeur d'eau s'élevait, et je pouvait jurer voir les statues des renards me fixer et discuter entre elles.
De temps à autre un petit ruisseau venait gronder de plaisir, gonfler par toute cette eau qui s'échappait des autels sacrés, puis le calme et imperturbable "plic - ploc" des gouttes d'eau qui tombait du haut d'une torii venait apporter à mon coeur la paix et l'harmonie.
Quel moment inoubliable.
L'humidité ambiante soulevait l'enivrante odeur des mousses, se mêlant aux encens posés devant les sanctuaires, pour enfin se perdre dans les effluves mystérieuses de la montagne...

Quelle exaltation des sens.

J'étais folle de joie, ou plutôt apaisée de joie, tant cette vue, ces odeurs, et tout autour de moi ne m'évoquait que l'harmonie des existences, et m'autorisait à me dévêtir de mon narcissisme humain pour devenir un simple élément parmi tant d'autres, veillant ainsi à l'harmonie du monde et de l'univers.

La mort ? Ce n'est plus un problème, ça n'est plus une angoisse, ça ne devient qu'un simple mécanisme, une étape dans le tout, j'ai même envie de vous dire que je m'en fichais éperdument. 

Rien n'était plus important que cette harmonie, qui me montrait ma fragilité et ma simplicité mais de façon positive.

C'est pour ça que j'adore aller au Japon, je vis chaque voyage comme une renaissance et c'est merveilleux...

D'ailleurs ça tombe bien, car dans 3 semaines j'y retourne ! J'ai tellement hâte de vous faire plein d'articles sur Tokyo et ses environs, et j'emmène ma caméra avec moi, alors attendez-vous à des vlogs hehe ;) vous pourrez suivre mes aventures en attendant sur Instagram et sur Snapchat (que je délaisse en ce moment mais que je reprendrai pour le Japon, vu que vous avez été très nombreuses à me dire que vous aviez beaucoup aimé mes snaps !), pseudo : @Matoushi !

Bécots mes chatons, prenez bien soin de vous.

A très vite !















































Commentaires

  1. J'ai adoré cet endroit! Nous, on retourne au Japon en 2018, ça me tarde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends ! j'y retourne en février et je suis trop excitée haha :p

      Supprimer
  2. mais que c'est beau
    tes photos sont superbe
    un bonheur
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravie que ça te plaise Chacha :) bisous

      Supprimer
  3. C'est magnifique ! C'est vraiment une destination qui me plairait!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça, je pense que tu serais super bien là bas ;) un voyage à prévoir bientôt peut être ? ;)

      Supprimer
  4. ta déambulation est communicative,
    et en te lisant, j'ai senti les gouttes d'eau caressant les mousses, et j'ai rêvé entendre les renards discuter. Merci Matoushi pour les sensations que tu nous offres et qui font du bien.

    RépondreSupprimer
  5. Quelles photos magnifiques! Je suis une grande amoureuse de Kyoto et du japon en général, je suis ravie d'avoir découvert ton blog!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés