Kyôto : le Palais Impérial en fleurs


*Attention aux coeurs sensibles : ce post contient beaucoup de chats et de fleurs de cerisier *

Hello mes chatons !

Voilà donc finalement les dernières parties de mon voyage au Japon en mars/avril dernier... J'étais bien contente de revivre mon voyage presque jour après jour en vous le partageant, jusqu'au prochain ! (oui oui les prochaines vacances seront au Japon aussi, quand on aime on ne compte pas ;) )
J'avais toujours rêvé de découvrir Kyôto, LA ville traditionnelle japonaise par excellence, sous les cerisiers en fleurs. J'avais pris mes billets en décembre de façon à pouvoir assister à la pleine floraison début avril à Kyôto, mais sachez le si vous prévoyez de partir à cette période: il n'est jamais sûr de pouvoir assister à temps à la pleine floraison, à moins bien sûr d'habiter au Japon, car les dates de floraison varient en fonction des années.
Autant vous dire que dès janvier, je scrutais jour après jour les estimations météorologiques japonaises pour être sûre de pouvoir savourer les cerisiers en fleurs quand j'y serais. Ça peut paraître fou, mais au Japon c'est une véritable institution, au point que dès fin février il y a un bulletin météo spécial cerisiers en fleurs qui passent au peigne fin l'apparition des bourgeons par région du Japon, avec dates de floraison estimées, et c'est pris très au sérieux. Les Japonais savourent avec toujours autant d'amour la floraison de leurs cerisiers aimés, et cette admiration qu'ils leur portent est extrêmement touchante. J'ai demandé à mes ami-e-s japonais-e-s s'ils ne se lassaient pas de ces fleurs chaque année, question qui les a limite choqué-e-s "mais pourquoi on s'en lasserait ? C'est beau !". J'ai adoré leur réponse quasi unanime, car oui, c'est si simple que ça : c'est beau.

Cette beauté de l'éphémère et pourtant millénaire, qui se répète chaque année. C'est l'émerveillement du fragile qui se réveille et s'épanouit pour quelques semaines, voire quelques jours selon les espèces, c'est aimer contempler la délicatesse évanescente de ces fleurs qui donnent le plus beau d'elles-mêmes pour un bref temps. C'est beau.

Je ne sais pas comment le définir autrement, au risque de faire perdre de sa splendeur à ces flocons de rose qui se posent sur les arbres, s'offrant au regard des passants nombreux, simplement et sublimement.

J'ai eu beaucoup de chance d'être logée chez une amie (coucou Maude si tu passes par là !), qui habitait à côté du Palais Impérial, où nous avons pu nous promener pour savourer les cerisiers tous en pleine floraison.
Elle m'a emmenée ensuite dans un petit temple très connu pour être plein de chats... Malheureusement manque de chance ce jour-là le temple se paraît pour une fête (je n'ai pas su laquelle, sûrement en rapport avec les cerisiers !), et le bruit des installations a fait fuir presque tous les chats, sauf deux petits téméraires qui ont achevé d'apporter paix et sérénité à cet immense jardin rempli de fleurs.

Décidément, des chats et des cerisiers en fleurs, je crois que je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie.

J'espère que mes photos vous transmettront un peu de cette parenthèse enchantée !

Bécots mes chatons !






















Commentaires

  1. très jolie tes photos ! ça donne vraiment envie d'y aller

    RépondreSupprimer
  2. Très belles photos, merci pour ce partage ! Kyoto est une ville magnifique qui mérite un voyage à elle seule :)

    RépondreSupprimer
  3. ce temple est sublime et les photos parfaites
    cela donne envie d'y aller
    gros biosus

    RépondreSupprimer
  4. OOOh tous ces chats, ce jardin japonais, ces fleurs........ c'est tellement apaisant

    RépondreSupprimer
  5. Les cerisiers en fleurs dans un paysage traditionnel... Je pense que ce sont les plus beaux clichés du monde !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés