Au coeur du Japon: visite de Gokayama et Shirakawa-go


Hello mes chatons !

Enfin, voici la suite de mon long voyage au Japon, j'ai vraiment plein plein de photos à vous montrer mais le temps me manque un peu en ce moment...

Alors pour le rappel, j'ai atterri à Tokyo où je suis restée 10 jours, principalement pour y travailler un peu mon mémoire (je ne vous montre pas la partie recherche, j'ai surtout visité les musées des sciences pour découvrir les nouvelles avancées technologiques, en particulier les robots). Ensuite, j'avais très envie de partir dans des endroits que je ne connaissais pas du tout, et depuis très longtemps je voulais aller dans la région des Alpes japonaises, très réputées pour leurs bains traditionnels et leurs villages traditionnels.
J'avais pris une chambre dans une ville pas très loin, Toyama, dont je vous parlerai prochainement car ce fut une expérience très, euh, étrange on va dire !

J'avais beaucoup entendu parler de Gokayama et Shirakawa-go, deux villages classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Les maisons sont construites dans le style gasshô-zukuri 合掌造り, tradition populaire séculaire. Pour les fans d'animé, c'est le style de maison qu'on aperçoit dans le village d'Ashitaka au début du film Princesse Mononoke ;)
J'étais plutôt excitée comme une puce de me rendre sur ces lieux chargés de la mémoire traditionnelle japonaise, d'autant plus que j'avais pris un pass pour les transports et du coup je devais prendre le bus local et me débrouiller toute seule dans une région où personne ne parlait anglais et où tout était écrit en japonais. J'adore me paumer au Japon, je suis obligée de me concentrer et de parler japonais, obligée de communiquer et de scanner tout ce qui se passe, d'être attentive, bref, c'est une sacrément bonne expérience et c'est en grande partie ce qui m'a permis de m'améliorer dans cette langue !

Avec le bus c'est très facile de s'y rendre, depuis Takayama, Nagoya, ou Ishikawa (c'est ce que j'ai fait, j'ai pris le Shinkansen de Toyama à Ishikawa puis j'ai pris le bus), il y a des bus qui s'y rendent.
Le bus c'est parfait car en plus on peut voir les paysages et faire des pauses dans des endroits très reculés !


Mon premier stop fut Gokayama, connu sous le nom de "Ainokuraguchi" (qui est le nom du village ancien).

- GOKAYAMA -



Très petit village mais néanmoins magnifique, il y avait très peu de monde et j'ai eu de la chance car il a fait très beau et très chaud ce jour là ! En 30 minutes j'avais fait le tour du village mais j'ai pu flâner un peu de droite à gauche pour apprécier la tranquillité du lieu. Le truc dingue c'est qu'il y avait encore de la neige par endroit malgré la chaleur !
Ça m'a donné très envie de revenir en hiver, ce doit être magnifique.











Deuxième stop: Shirakawa-go !
Village bien plus touristique que le précédent, il y avait un monde de dingue et plein de cars de touristes étrangers. Ça a un peu gâcher le charme du lieu car du coup, en bons marchands, les Japonais ont installé de nombreuses boutiques de souvenirs qui gâchent la vue et la tranquillité du village. Sans compter les prix absolument exorbitants... Après le village est très beau, la vue est superbe, et il suffit de marcher un peu et de prendre des petits chemins pour se débarrasser des touristes qui s'agglutinent sur la rue principale.
J'ai profité d'être dans la région proche de Nagoya pour déguster une côtelette de porc frite avec une lourde sauce au miso, j'adore ça et on n'en mange des bonnes qu'ici ! C'est super salé mais avec une bonne bière bien fraîche, c'est absolument parfait.

Mes conseils pour réussir votre visite: arrivez tôt, et surtout prenez en photo les horaires des bus. Il y en a à peine un par heure, le dernier passe à 16h !
J'ai loupé l'avant dernier bus et j'étais morte de stress car connaissant les Japonais en général les bus sont pile à l'heure voire en avance, et j'avais trop peur de m'être trompée d'endroit du coup j'ai patienter 1h avant de prendre le dernier bus de la journée. Sachez que quand vous quittez Tokyo, le reste du Japon (à part les villes très dynamiques comme Nagoya) fonctionne plutôt lentement, il y a peu de bus, très peu le soir, voire pas du tout. Le mythe du Japon ultra moderne c'est valable dans les grandes villes et c'est tout ! (et encore, Kyoto est à mon sens pas du tout moderne, je vous en reparlerai). Donc ne vous faites pas piéger, la campagne japonaise c'est désert et peu fréquenté, même dans les lieux touristiques.

- SHIRAKAWA-GO -
















Les épouvantails à la japonaise ! trop rigolo ! ça m'a fait penser au Château Ambulant héhé :p




Commentaires

  1. Tes photos me donnent envie de retourner à Shirakawa go, j'y ai passé une nuit magique, la journée comme toi trop de touristes, mais quand les derniers bus partent, l'endroit est désert, je dormais dans une de ces maisons et j'ai pu faire ma petite balade en yukata entre la maison et le onsen au gré du chant des grenouilles ♫ Ça a l'air magnifique en hiver aussi !!

    RépondreSupprimer
  2. que ces photos sont belle
    ce voyage est superbe
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Ce petit village, c'est un rêve ! Quand je reviendrais au Japon, je le mettrai sur ma liste d'endroits à découvrir, en plus j'aimerai bien y retourner l'hiver. Ce doit être encore plus beau. Merci pour ces jolies photos !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés