L'inconnue du Nord Express


Hello mes chatons,

J'étais dans le métro et d'un coup je me suis demandée ce qui faisait que j'étais moi (oui je me pose beaucoup de questions quand je suis dans le métro haha). C'est toujours très étrange de se retrouver face à plein de gens différents qui semble complètement être hermétiques à toute relation sociale dans ce moment de transport. Chacun est là, avec sa propre histoire inconnue, son propre vécu, ses propres expériences, son propre caractère, et de l'extérieur je ne saurais également juger qui se trouve en face de moi. Du coup c'est réciproque: je dois également renvoyer l'image d'une autre personne dont on ignore tout. Ça me parait toujours un peu drôle, moi qui me connais (presque) bien, de penser que les autres me trouvent énigmatique !

Vous le savez en ce moment je travaille sur la question des robots, et cette fois dans le métro, je me suis dit qu'en fait rien ne différait les autres humains des robots. Et si tout le monde était un robot et je ne le sais pas ? Comment pourrais-je le vérifier ? Et si moi-même j'étais un robot ? Cela me rappelle le début des Méditations Métaphysiques de Descartes, il écrit (je cite de mémoire donc sans doute n'est-ce pas parfait) "et si les personnes que je vois passer dans la rue n'étaient que capes et des chapeaux ?". Dommage, il oublie immédiatement ce problème crucial qu'il soulève et continue dans son délire de prouver l'existence de Dieu. Mais là c'est vraiment très intéressant: effectivement, comment savoir si l'autre est véritablement un autre Soi ? Ou plutôt, pour le dire plus simplement, comment être sûre que la personne en face de soi est comme moi, une personne consciente ?

D'une certaine façon, on n'en est jamais certain(e). Il y aura toujours le mystère de la personne en face de soi en tant qu'être pensant et conscient de soi. C'est ça, l'autre, une personne semblable à soi mais imprévisible car ce n'est pas soi ! eh oui, l'autre sera toujours autre. Que ce soit en couple, en famille, dans la rue, les autres ne seront jamais nous-mêmes. Et pourtant ils nous renvoient notre propre image et c'est au contacte de l'autre que je sais que je suis moi. Mais oui ! Car s'il n'y a rien d'autre que moi, comment savoir que je suis moi ? Par exemple, si on vous mets dans une pièce noire, sans rien, sans bruits, enfermé toute la journée. On devient fou. Car on ne se rend pas compte de sa singularité. En d'autres termes, si on n'est pas au contact de l'autre, on est dans un sens biologique. On est un corps, mais on n'est pas une conscience de ce corps.

On a donc besoin de l'autre pour savoir qu'on existe, même si l'autre reste toujours une énigme. Vous ne trouvez pas ça paradoxal ? Je trouve ça fascinant en fait, l'autre est une partie de soi-même qu'on ne connaîtra jamais par coeur.

L'inconnu est à la fois le connu et le jamais connaissable !

Sur ces mots je vous laisse mes chatons, merci pour votre lecture.

Bécots <3



Crédit photos: Sylvain Pesquer







Commentaires

  1. Alalala du asimov en puissance la question de qu'est ce qui fait de nous des humains, notre personnalité, notre façon de réagir, nos émotions vaste sujet que celui ci :)
    Les photos sont juste sublimes !
    Biz Jeny

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve ta réflexion très intéressante. Ca donne matière à réfléchir et je me pose maintenant ces questions : Qu'elle est l'image que je renvoie à ces inconnus quand ils me croisent? Fin bref tu as fait de très jolies photos, c'est toujours un plaisir de te lire :)

    Gros bisous

    http://paulynagore.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  3. Ce qu'on ne connaît pas de nous mêmes mais qui est vu par les personnes qui nous entourent peut être double tranchant. Ils peuvent capter le meilleur et le pire el le pire de nous même néanmoins, on a notre petit Jiminy Cricket dans notre intérieur et des fois, il nous arrête tout de suite quand on tourne du mauvais chemin. Au pire des cas, ceux qui nous entourent sont là aussi et font de nous, la personne qu'on devient avec le fils du temps!

    Sinon, très belles photos comme d'hab, j'adore le jeux de lumières, ambiance de bar des années 20', etc.

    xoxo

    RépondreSupprimer
  4. ha c'est quand même marrant parce que, quand je regarde mes photos souvent je me pose la même question et puis je me demande aussi des fois ce que je peux bien renvoyer comme image!! bref les réflexions hyper psychologiques que je peux avoir des fois^^

    biz ma belle
    aurore

    RépondreSupprimer
  5. magnifique ces photos, so glamour et mystèrieuses!
    T'es très belle
    Bisous
    Aurélie

    RépondreSupprimer
  6. J'adore tes réflexions, je me sens moins seule à imaginer ce genre de choses...
    Le robot ça me fait penser au Manga Metropolis où es humains cohabitent avec le robots ou même AI où on se demande où est la imite entre l'homme et la machine?
    Je me dis aussi que moi change inexorablement, la seule certitude qu'on as à part de mourir un jour c'est de changer et d'être inconstant et influençable vis à vis d'Autrui. Autrui qui est un autre moi nécessaire à sa propre réalisation. Après rester dans une chambre seul c'est aussi impossible par manque de divertissement (Ah Blaise tes Pensées me suivront jusqu'à la mort!).

    Bref je n'étais pas venue depuis des semaines et tu m'as manqué même si je ne te connais pas Hihihi! Magnifiques photos, très théâtrales et retro ;)

    RépondreSupprimer
  7. ET là je ne peux m'empêcher de convoquer Emmanuel Lévinas et son éloge de l'altérité, ses variations sur le Visage d'autrui, cet inconnu qui reflète ma propre singularité et m'impose une exigence d'Humanité :) Inépuisable sujet :)
    a presto

    RépondreSupprimer
  8. je crois que c'est l'une de mes séries de photos préféré
    tu es juste sublime et l'ambiance est folle
    toujours au top quoi
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  9. toute cette série de photos est prodigieuse.Bravo les artistes!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés