Halloween: ma playlist horrifique

Hellooo mes chatons !

Plus que quelques jours avant Halloween, vous vous en doutez je ne tiens plus ! J'aime tellement cette fête... même si elle marque la fin du mois d'Octobre et que ça passe vite, l'atmosphère est particulière, les jours raccourcissent et le temps se rafraîchit, la brume se lève plus volontiers le matin, bref, tout se nappe d'un mystère propre à l'hiver et c'est pourquoi j'aime tellement cette période de l'année.
Depuis le début de mon blog, je mets un point d'honneur à vous livrer ma playlist de films pour passer un Halloween bien terrifiant, car je suis depuis toujours passionnée par les films d'horreur.

Je ne jurais que par les films d'horreur asiatiques, mais après en avoir vu plus d'une centaine (non, je n'exagère pas, je fais des fiches pour chaque film vu histoire de m'y retrouver) j'ai eu l'impression d'avoir un peu fait le tour des bons films, et le combo femme fantôme crado et enquête policière flippante m'a vite ennuyée... parfois il y a de belles surprises du côté de la Thaïlande mais sinon l'industrie du cinéma s'est malheureusement emparée du créneau de l'horreur et les films sont pour les 3/4 très commerciaux et ils ont perdu leur saveur authentique des débuts.

Je me suis donc malgré moi ouverte au cinéma d'horreur non asiatique, et finalement j'ai eu plusieurs coups de coeur pour des cinéastes européens, voire américains, qui m'ont redonné le moral en me prouvant que non, le cinéma d'horreur n'est pas mourant (ce serait un comble d'ailleurs, hahaha).

Voici une petite playlist des films qui m'ont soit bien fait sursauter, soit bien fait angoisser, soit m'ont beaucoup fait réfléchir. Mes deux coups de coeur sont des films de cinéastes femmes, et je ne vous cache pas ma jubilation de constater que la relève des films d'horreur est assurée par une brochette de femmes qui nous livrent des films aboutis, cohérents, et puissants. Il y a une finesse psychologique qui manque souvent dans les films d'horreur, elles arrivent à nous livrer des films tellement intenses qu'ils nous marquent pour de nombreux mois. C'est le cas de Babadook et de Goodnight Mommy, qui après un an continuent à me faire réfléchir. Ce n'est pas du cinéma de consommation, mais du cinéma d'exception.

À vous de piocher dedans pour vous concocter une soirée popcorn-bière-film d'horreur digne de ce nom pour cette merveilleuse fête (et le premier qui me dit que c'est trop commercial et qui fête quand même Noël se prend mon poing dans la tronche) (et j'ai le droit car c'est mon blog et c'est ma seule occasion de despotisme).

Film 1: Babadook



Date de sortie: 2014

Pays: Australie

Réalisateur: Jennifer Kent

Synopsis: Une jeune maman doit faire face au décès brutal de son mari après un accident de voiture. Endeuillée et pleine de douleurs elle continue à élever seule son fils tant bien que mal. Un jours, elle trouve un drôle de livre pour enfant posé sur son palier, parlant d'un monstre étrange: le Babadook. Son fils est très vite fasciné par le Babadook, mais peu après l'arrivée de ce personnage dans leur vie, le jeune garçon est perturbé par des visions et devient plus agressif. Sa mère ne le croit pas mais après avoir été témoin d'évènements plus qu'étranges, elle est bien forcée à se rendre compte que quelque chose les observe et ne leur veut pas du bien...

Mon avis: NE REGARDEZ PAS LE TRAILER. Il va vous donner de fausses attentes sur le film, et je crois que le trailer est la seule faiblesse de Babadook. Comme souvent pour les trailers de film d'horreur, seules les scènes un peu stressantes sont prises et extraites du contexte, et ça gâche les bonnes surprises pendant le film.
C'est en tout cas l'un de mes films préférés, tout genre confondu. C'est pour dire ! Babadook est d'abord un jeu d'acteur grandiose, surtout la mère, qui est époustouflante de vérité. Ensuite, l'histoire est très bien menée, avec de bons jump scare bien travaillés, une ambiance qui se dégrade peu à peu, la folie des personnages finit par nous empoigner et nous faire douter de tout. Je ne sais même pas comment vous parler de ce film avec des mots, il me faudrait plutôt des cris: "ooooh" "aaaaah" "ouahouuuu" ! Un film extraordinaire. Mais franchement, ce film est surtout magnifique grâce à sa fin, comme je ne fais pas de spoiler je ne peux pas en dire plus, mais vraiment, regardez-le. En ce qui me concerne il m'a beaucoup marquée, au point que j'aimerai le voir plusieurs fois car vraiment on ne peut pas s'en lasser. Un grand film quoi. Les monstres ne sont pas forcément ceux que l'on croit, et l'horreur est la plupart du temps ancrée au fond de chacun, se nourrissant de nos peurs et de nos regrets...

Film 2: Goodnight Mommy



Date de sortie: 2014
Pays: Autriche
Réalisateur: Veronika Franz
Synopsis: Deux jumeaux voient leur maman rentrer la tête couverte de bandages après une lourde opération chirurgicale. Seulement, elle a un comportement tellement étrange qu'ils commencent à douter de sa véritable identité.
Mon avis: SURTOUT NE REGARDEZ PAS LE TRAILER. Ce film est un coup de poing du début à la fin, et le trailer non seulement vous bousille les meilleurs passages du film mais en plus vous induit en erreur par rapport à l'histoire. Ce n'est pas facile de vous parler de ce film sans spoiler, donc je vais rester évasive.
Déjà, concernant la façon de filmer, on est face à du grand cinéma. Celui qui vous donne des frissons avec des plans lents et surréalistes, avec des enchaînements étranges, qui insinue qu'il y a quelque chose de bizarre sans qu'on sache pour toi. C'est un peu comme quand l'étiquette de votre pull vous démange: ça commence par des petites irritations, puis ça devient insupportable et on arrache l'étiquette. Eh bien Goodnight Mommy c'est pareil: ça commence par un malaise, puis c'est l'apothéose. J'ai particulièrement apprécié la mise en scène et le cadrage, malgré quelques longueurs chaque plan est maîtrisé, pensé, rien n'est laissé au hasard. Et vu la fin bouleversante, il est indispensable de voir ce film en plusieurs fois. Si je peux vous donner un conseil: ne regardez pas ce film seule dans la nuit noire dans une pièce vide. Parce que Goodnight Mommy envoie de la vraie terreur, celle qui s'immisce doucement dans nos têtes pour mieux nous faire éclater de peur.


Film 3: The Visit



Date de sortie: 2015
Pays: États-Unis
Réalisateur: Night Shyamalan
Synopsis: Deux ado vont rendre visite pour la première fois à leurs grands parents qu'ils n'ont jamais vus. Tout se passe bien, mais il y a une seule règle: ne jamais sortir des chambres après 21h30, à leurs risques et périls...
Mon avis: J'avais beaucoup aimé Signes et le Village de Shyamalan, mais j'avais été pas mal déçue par les films qui ont suivi. Mais là, le synopsis m'a beaucoup intriguée, connaissant M. Night j'étais sûre qu'il allait nous livrer un film bizarre et flippant avec une fin de dingue.
Pour vous dire vrai, je suis un peu mitigée après le visionnage de The Visit.
Il y a de bons moments bien stressants, des jump-scare vraiment bien maîtrisés, et surtout une angoisse qui se resserre autour des deux ado au point de vraiment me faire suer devant mon écran.
Mais la fin... bien que le twist final soit terrifiant (je n'en dirai pas plus !), il m'a laissé une petite déception... Il manque quelque chose. Tout est bien travaillé, bien étudié pour nous faire peur, mais... il manque un petit je ne sais quoi qui fait que le film est réussi. Comme Goodbye Mommy ou Babadook. C'est pourquoi je place The Visit en troisième position. Ceci dit il reste un bon film d'horreur, et ça me fait plaisir de revoir Shyamalan un peu plus inspiré !


Film 4: SCARED aka "Rap Nawng Sayawng Khwan"



Date de sortie: 2005
Pays: Thaïlande
Réalisateur: Pakphum Wongjinda
Synopsis: Un groupe d'étudiant part en petit voyage en bus, mais la route vers leur destination est barrée pour cause de pluie. Ils décident d'emprunter un autre chemin, encouragé par un étrange guide. Mais cette route les mènera vers l'Enfer...
Mon avis: Au début, j'ai cru à un remake thaïlandais de Destination Finale: les étudiants se font décimer les uns après les autres avec des morts similaires, et j'étais un peu déçue. Mais comme c'est quand même un film bien mené, j'ai continué à regarder. Alors par contre, il est un poil gore avec des morts très violentes qui vous feront grimacer. Mais c'est sans doute le seul intérêt du film, car les personnages ne sont pas attachants et le jeu d'acteur est inexistant... du moins c'est ce que je croyais jusqu'aux dernières minutes, où un twist vraiment inattendu explique toutes les faiblesses et incohérences du film, et rend tout le film intéressant. Et perso, j'aime beaucoup les films qui finissent par un twist incroyable, ça les rend captivants jusqu'aux dernières secondes...
Ce n'est pas un grand film, mais un bon moment de divertissement pour ceux qui apprécient le gore et les films d'horreur.



Voilà voilà c'est tout pour commencer cette semaine de pré-Halloween ! J'espère que ça vous a inspiré, en tout cas si jamais vous avez vu les films de ma playlist ou que vous les verrez, j'attends vos opinions avec impatience :)

Et puis... à l'année prochaine pour une nouvelle playlist !

Bécos <3

Commentaires

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés