Shanghaï #3: Mon petit guide du shopping shanghaïen

Hello mes chatons !

Comme promis me voici de retour pour un article sur Shanghai ^^
Aujourd'hui je vais vous parler de mon expérience shopping, THE activité principale à faire là-bas !
Je dirais même que ça devient presque du sport intensif vu les distances très vite immenses juste pour papillonner de boutiques en boutiques.
Pour cet article, je vais vous parler des quartiers que j'ai préféré pour flâner et faire du shopping chinois kitsch, ou créateurs, ou bien trouver de belles étoffes.
J'ai hésité un peu à prendre en photo toutes mes trouvailles pour vous donner une idée de ce que l'on peut trouver là-bas, mais j'ai trouvé que ça faisait un peu étalage, je suppose que vous me lisez et que les mots suffiront à vous donner une image de l'expérience shopping shanghaienne. Et puis, je préfère vous montrer mes trouvailles par de jolis looks bien mis en scène, ça ne tardera pas vous verrez ;)

Au Yuyuan Bazar, les pandas côtoient les uniformes du parti communiste !


Le lieu le plus connu, c'est bien sûr le Yuyuan Bazar. Si vous avez lu mon article sur le Yu Yuan (et si non dépêchez vous vite de rattraper votre ignorance, mouahaha), vous voyez déjà à peu près l'ambiance qui règne dans le coeur de la vieille ville shanghaienne. Et bien juste en face du jardin magnifique se trouve un immense, je répète un IMMENSE bazar plein de boutiques et de vendeurs de rue. C'est un lieu incontournable pour se perdre dans les rues et découvrir avec émerveillement l'architecture chinoise. Par contre on est un peu beaucoup sans arrêt agressé par des vendeurs à la sauvette qui veulent nous refiler leurs faux sacs Louis Buitton ou Channel, et ça c'est un peu agaçant. Mais il suffit de les ignorer, ou bien de leur répondre un "PUYAO" bien sonore (pas vouloir, en chinois) qui en général soit les décourage, soit les déconcerte et le temps de la déconfiture vous avez le temps de vous taillez vite fait bien fait.

Une autre règle d'or: ne vous faites JAMAIS avoir par les étiquettes. Ils savent que les européens ne discutent pas les prix et mettent des prix exorbitants sur les étiquettes exprès. Mais attention, il faut à tout prix négocier (ou alors vous prenez du plaisir à vous faire plumer et là ce n'est plus mon problème). Tout d'abord, il faut diviser le prix par 3, ou 4, et ensuite refaire monter le prix jusqu'à ce qu'il atteigne tout au plus 40% du prix annoncé par le vendeur. Ça peut paraître dingue sur place, mais c'est comme ça qu'il faut négocier pour payer le prix juste. Par exemple, une simple tasse en porcelaine: je demande le prix (parce que j'en avais trouvée une plus tôt pour une bouchée de pain dans un petit village alors je me demandais bien combien ils pouvaient la vendre sur un lieu touristique), la vendeuse m'annonce 100 yuan. Je rigole, elle me dit "pour toi 80 yuan, "friend price"". Je re-rigole, et je lui dis que c'est trop cher. Je fais mine de m'en aller... "ok ok ! 50 yuan for you !" Je me retourne, je lui souris en lui disant que je ne suis pas intéressée... "how much how much ? je te fais le prix que tu veux ! 20 yuan !". Et voilà. Comment passer à 80% de remise... Il ne faut donc vraiment pas hésiter à négocier :) et si le vendeur ne veut rien entendre laisser tomber, vous trouverez certainement la même chose un peu plus loin.
Mais attention: n'achetez pas de textile au Yuyuan Bazar. Il y a peu de choix et c'est vraiment très cher. Dirigez vous un peu plus loin, pour aller au marché des tissus.




La tenue de combat !



Le marché aux tissus, c'est the place to go à Shanghaï. C'est le premier endroit dans lequel j'ai bondi, bave aux lèvres et haleine fétide, toutes griffes dehors afin de ramener ma cargaison de foulards. (je fais peur quand je fais du shopping)
Parce que je n'aime pas les foulards. Enfin, en France. Je trouve qu'ils se ressemblent tous, que la qualité est mauvaise, et que surtout c'est hors de prix. Alors une fois en Chine, je vous prie de croire que j'ai failli faire un arrêt cardiaque devant la débauche de cachemire somptueux et de soieries magnifiques... à prix très corrects. À condition de négocier sec ;)
Le marché aux tissus, c'est trois étages de pur bonheur. Ici, on vend des foulards, des carrés, des étoffes, mais aussi on peut se faire faire un costume sur mesure dans des délais et des prix défiants toute concurrence.

Il faut par contre bien chercher, pour ne pas se faire arnaquer, et pour avoir le meilleur prix possible. Nous sommes tombés sur des vendeurs désagréables ou flemmards, mais certains furent très gentils, aimables, et serviables. J'ai acheté tous mes foulards chez la même marchande, son nom anglais c'est "Kelly" (les chinois ont toujours deux noms: un chinois et un anglais, c'est assez amusant !). Elle était vraiment gentille et serviable, et elle parlait plutôt bien anglais. Elle s'est démenée pour que je trouve tout ce que je voulais et du coup je l'ai dévalisée hihi :) mais le tout, en négociant sec. Attention à ne pas se laisser trop amadouer par les sourires ! Mais bon, j'ai passé un très bon moment sur son stand, donc si un jour vous allez là-bas, foncez chez elle elle est top ! --> 1er étage, stand 121A.
Mis à part les foulards, l'Amoureux et moi nous en avons profité pour nous faire faire deux manteaux sur mesure, en lin pour monsieur et en cachemire pour moi. Je suis allée chez une jeune femme vraiment très gentille et cordiale, je vous recommande son stand également ! (le numéro 244 au deuxième étage).




Sinon, promenez vous aux alentours du marché aux tissus pour trouver des coques de portables pour trois fois rien (25 yuan en moyenne, soit à peu près 4€) qui m'ont retournée le ventre quand j'ai pensé au prix auquel elles sont vendues en France... On se fait plumer. Voilà, c'est dit. On se fait arnaquer en puissance en France, ça m'a vraiment énervée. Bref, ceci est un autre débat. Dans la vieille ville vous trouverez également des sacs mignons, des tas de gadgets, et ce n'est vraiment pas cher par rapport à d'autres endroits à Shanghai donc je vous conseille d'aller ici pour ce type d'achats.

En ce qui concerne les quartiers les plus branchés, j'en ai retenu deux: Xitiendi et la concession française.

Tout d'abord Xitiendi. C'est un quartier branché bâti dans d'anciennes usines, et les boutiques proposent essentiellement de jeunes créateurs chinois. Car les chinois n'aiment pas trop consommer chinois... ils préfèrent consommer occidental. Sauf que les jeunes créateurs-créatrices chinois(e)s ont beaucoup de talent et méritent de s'épanouir dans leur pays. C'est pour ça que des quartiers comme Xitiendi ont été construits et valorisés.
Je vous conseille vivement de vous promener aussi dans les galeries marchandes qui entourent Xitiendi: vous y trouverez des créations originales et tendances. Par contre attention: ici on ne marchande pas et les prix peuvent être vraiment très élevés ! (25€ une jolie tasse en porcelaine par exemple, jusqu'à 700€ le sac en cuir).





Et enfin, mon coup de coeur: la concession française. Je vais vous la faire courte car j'ai déjà vanté les mérites de ce quartier dans mon premier article sur Shanghai, mais boudiou qu'est ce que j'ai aimé m'y promener ! Les boutiques sont toutes plus mignonnes les unes que les autres, c'est petit, boisé, on a l'impression d'être dans un village cosy et accueillant. Les créateurs ici viennent des quatre coins du monde (j'y ai trouvé le plus adorable des headbands d'une marque australienne par exemple, et ma soeur a trouvé des créations en soie de kimono vintage d'une créatrice japonaise), mais aussi des boutiques de tailleurs spécialisés dans les costumes et broderies traditionnelles chinoises.
Mon coup de coeur revient à une créatrice qui récupèrent de vieux costumes traditionnel chinois des quatre coins de la Chine, les retape ou les découpent pour en faire de nouvelles créations. Sa boutique est magnifique, un vrai musée. Malheureusement, prise dans le tourbillon des essayages j'ai complètement oublié de prendre des photos pour vous en donner une idée, mais si à tout hasard vous prévoyez d'aller à Shanghai: vous ne pouvez pas ne pas aller dans cette boutique ! Magnifique, extraordinaire, et une créatrice simplement adorable et qui parle très bien anglais (et japonais hihi). Son adresse: Brocade Country, 616 Julu Road Jing'an district


Petite pause après 3 heures de shopping intensif !

La concession de nuit, dans les alentours du Jing'an Temple.


Voilà pour mon expérience shopping !
Je ne suis pas allée au plus que célèbre "Fake Market" qui ne propose que des contrefaçons, car je n'aime pas ce type d'activité et même si c'est devenu pittoresque à Shanghaï (un dicton dit que "À Shanghaï tout peut être faux, sauf ta mère") je ne cautionne pas ce type de commerce. Et bon, si je bave devant un sac de créateur je préfère économiser et m'offrir le vrai plutôt qu'une contrefaçon mal faite par des vendeurs sans scrupules (je vous invite à aller relire mon article sur la fast fashion, tout y est dit).

J'espère que ça vous a plu :)
et que cela vous sera utile si un jour vous allez à Shanghaï !

Bécos mes chatons, à très vite !



Commentaires

  1. Tu sais quoi ? Shanghaï ne m'a jamais vraiment donner envie d'y allée
    mais là pour le coup j'ai un petit pincement de n'y être jamais aller ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ahaha c'est un peu pareil ici, limite c'est un sport tellement on marche pour faire les boutiques!

    RépondreSupprimer
  3. oh la la je crois que j'aurai envie de tout acheter
    cela fait rêver toutes ces boutiques
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. Tous ces pandaaaaaaaas <3 <3 <3

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés