La culotte du malheur



Porter un vêtement nouveau a toujours été un cas de conscience.
Enfin, toujours, disons plutôt qu'à force de mésaventures, j'ai fini par faire un lien entre le vêtement et l'aventure.
Il y a des fringues, quand je les porte, il ne m'arrive que des problèmes.
Du bus loupé au parapluie oublié, en passant par la gamelle dans la rue et des engueulades, systématiquement avec certains vêtements le malheur me tombe sur la tête.

La première fois que ça m'ait arrivé, je m'en souviens hyper bien. J'étais au collège, j'avais 12 ou 13 ans, j'étrennais une nouvelle culotte en coton à motifs fantaisies (des petits pois noir et blanc pour être plus précise) (vous voyez comme ça a marqué mon esprit). Ce jour là, il ne m'est arrivé QUE des choses toutes pourries. Plus de céréales le matin, arrivée en retard au collège, engueulade avec une amie, dispute avec des garçons, mauvaise note, interro surprise, mal de ventre l'après-midi, profs désagréables, enfin vraiment la totale quoi. (la totale pour une élève de collège, mettons nous d'accord) (et le mal de ventre s'est avéré être une gastro le lendemain matin...). Je n'ai évidemment pas fait le lien immédiatement, c'est après l'avoir portée deux fois supplémentaires, les malheurs s'accumulant, qu'il a fallu que je me rende à l'évidence: je portais la culotte du malheur.
Et elle fut ainsi reléguée au fond du tiroir à culottes, punition ultime dans la hiérarchie des culottes.

Après quelques années, j'ai remis cette culotte.
Inconscience, provocation, je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, j'avais peut être pensé que la punition avait été trop sévère avec ces 98% coton et 2% d'élasthane, et que je devais savoir faire preuve de pardon et de miséricorde.
Horreur, malheur.
Ce fut à nouveau une journée épouvantable, je vous passe les détails, j'ai fini la journée sur les rotules, en pleurs, rangeant rageusement cette fichue culotte au fond du tiroir de la honte.

Depuis, je redoute vraiment d'étrenner un nouveau vêtement. Parce que je ne sais pas si c'est une maladie contagieuse chez les vêtements, mais cette culotte (que je n'avais pas jetée, la pitié me retenait) semblait avoir contaminé certaines pièces de mon dressing, et que les nouvelles étaient les plus vulnérables au virus du malheur. A part les vêtements vintage, que je soupçonne d'avoir été tellement portés qu'ils sont blasés et qu'ils s'en fichent complètement de la vie des humains.
Il y a donc dans mon placard des jupes, des robes, des pulls et des teeshirts qui m'apportent une poisse sans pareil. Bon, maintenant je les repère vite, je les porte une fois, puis ils sont rangés avec précaution, et je ne les reporte que quand vraiment, je suis sûre que soit ma journée ne peut pas être plus pourrie, soit qu'il n'y a aucune raison qu'il m'arrive des crasses (et encore, cette méthode n'est pas tout à fait sûre).
 
Cette malédiction de la culotte, je ne l'explique toujours pas.
Personne au karma pourri qui se réincarne en culotte et se venge sur mon karma ?
Culotte appartenant au front de libération des culottes en coton et qui sabote volontairement mes journées ?
Expression d'un monde parallèle ?
Dieu me parle ?

Enfin pour l'instant, à défaut de réponse définitive, j'ai une petite pile de culottes qui voudrait bien être exorcisée et reprendre leur vie de culotte...

Et vous, avez-vous expérimenté la malédiction de la culotte ? Ou d'un autre vêtement ?

Les culottes viennent d'une super boutique sur Etsy Knickerrocker, une créatrice qui les faits sur commande ! des tonnes de modèles adorables, et faits main avec amour, limitant le risque de malheur potentiel ;) (article pas sponsorisé du tout, c'est juste que j'adooore ses culottes !!)

Commentaires

  1. J'adore ton histoire xD Moi j'ai jamais ce genre de mesaventure, et heureusement ^^
    J'adore aussi les culottes de knickerrocker, son magasin etsy est dans mes favoris en attendant d'avoir le budget pour m'en offrir =P

    RépondreSupprimer
  2. Je suis du genre superstitieuse comme toi. Mais dans l'autre sens. J'ai bien mettre des vêtements que je juge, qu'ils m'ont porté bonheur. Par exemple pour un entretien réussi, ou quand j'ai eu une excellente journée.
    J'avais jamais pensé à faire gaffe à ce que je porte quand je passe une sale journée. A voir lol.
    Des bisous
    PS; j'adore la dernière culotte^^

    RépondreSupprimer
  3. Haha, ca m'a fait bien rire comme article. De mon côté je n'ai encore jamais relié mes malheurs à mes culottes, mais j'essaierai d'y faire attention. Tenir un journal de mes aventures et de la culotte portée!

    En tout cas, chouette de nous faire découvrir une créatrice.

    RépondreSupprimer
  4. j'ai beaucoup aimé lire ton article !! :)
    Pour ma part, je ne suis jamais tombé sur des vêtements qui me portaient malheur !! Heureusement lol

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup ri!!! J'ai le même problème et suis contenté de constater que je ne suis pas seule !!
    Bisous!

    Lafabriquedemode

    RépondreSupprimer
  6. oh j'adore la derniére culotte
    elle est super jolie
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. Trop drôle ton histoire! J aime beaucoup dans le genre conte tim burton ... Pour moi non je n ai pas fait de rapprochement enfin pour l'instant ! ^^
    bises
    Ann'so M
    http://annsom.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  8. @Amandine: ah ben tu as bien de la chance ! ces culottes sont canons, j'attends aussi un budget plus large pour m'en offrir une ><
    @Mamselle Cat: ouah chanceuse ! perso j'ai peur de reporter un vêtement qui m'a porté bonheur, de peur d'user son pouvoir positif haha x) ceci dit j'ai des grigris pour des évènements clés qui ne m'ont jamais lâché... alors peut être que ça marche aussi positivement pour moi, quelquefois ^^
    @unnordiste: haha le journal de la culotte portée XD une très bonne idée !
    @katou: oui heureusement :p
    @MlleA: ah toi aussi ! je suis ravie de ne pas être la seule hihi, sinon c'est un peu inquiétant x)
    @chacha: cette créatrice fait de superbes culottes n'est ce pas ? ^^
    @Annsom: je ne te le souhaite pas, c'est toujours une désagréable surprise... ;)

    RépondreSupprimer
  9. J'étais complètement morte de rire à la lecture de ton article!
    Je n'ai jamais vu les vêtements comme des sources de malheur en fait, mais maintenant je crois que je ferai attention au lien entre mes vêtements et la poisse que j'ai ce jour-là.
    J'ai plutôt des vêtements chanceux je crois en fait :)

    RépondreSupprimer
  10. Sacrée Matoushi ! Tu m'as bien faite rire ! Un peu dans le même genre que toi, de mon côté j'ai la phobie de vomir (pour de vrai, même si ça paraît con). Il m'est arrivé d'avoir la gastro deux années de suite et j'ai banni de ma garde robe les fringues que je portais ces jours là. Rationnelle je suis, évidemment ! Haha bon ton histoire est plus glamour que la mienne mais tout ça pour te dire : je comprends !!!!! (ps : elles sont canons ces culottes !)

    RépondreSupprimer
  11. Bon je me suis marrée en te lisant, c'est pas gentil je sais, mais tu as du talent, c'est pour ça
    Gros bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés