L'Allemagne dans mon assiette ou petit inventaire de la gastronomie teutonne #2

Et voici la seconde édition de mes aventures gastronomiques allemandes ! Avant de venir ici j'étais assez sceptique quant à la nourriture allemande qui pour moi se limitait aux saucisses... Bon certes, les variations tournent toujours autour de la viande de porc, mais il y a toujours matière à découverte. Je n'imaginais pas à quel point on pouvait décliner autant de sortes de saucisses, de rôti, de jambon, et j'en passe !

Enfin ce que j'apprécie dans la nourriture allemande, c'est cette convivialité autour de la nourriture. Un bon plat allemand est un plat préparé avec le coeur et avec générosité. A toute heure de la journée on peut se restaurer simplement mais bien, avec une bonne pinte de bière ou un Riesling de la région, pour des sommes très modiques. Ainsi un bon repas copieux arrosé de boisson s'élève à tout au plus 15€ (je dis bien maximum hein).
 L'ambiance toujours très animée est très agréable, c'est vraiment ça le coeur de l'Allemagne: rire entre amis et entre inconnus dans une Brauhaus (brasserie) ou dans un Weinstub (bar à vin).

Dans ma région, la Rhénanie Palatinat, on ne trouve presque que des Weinstube car on est près de la Moselle qui produit tous les Riesling allemands. Mayence, où j'habite, est la capitale du commerce du vin. D'ailleurs je vous ferais sûrement un article sur le vin allemand, car je vais aller en Moselle prochainement, où on peut déguster et se restaurer directement chez les petits vignerons.

Et maintenant, en avant les photos !

Jägerschnitzel: escalope de porc panée recouverte d'une sauce aux champignons
Du jambon aux herbes servi avec des lamelles d'oignon et des Bratkartoffeln (pommes de terres à la poêle avec de l'ail)


Kartoffelnsuppe: soupe de pommes de terre avec morceaux de "Fleischwurst", un sorte de saucisse (c'est troooooop bon !!!!)

Evidemment c'est la saison des Spargel ou asperges, servies avec leur habituelle sauce hollandaise faite maison

Et maintenant des photos de mon resto fétiche à Mayence: le Heiliggeist, ce qui veut dire "esprit sain". Pourquoi un tel nom ? D'abord parce que la cuisine y est divinement bonne et pas trop chère, mais surtout car on se restaure dans une ancienne abbaye du XIIIème siècle ! Un lieu magnifique, spacieux, lumineux, un cadre idéal pour se détendre le matin du weekend en avalant un de leurs délicieux brunchs (que je vous montrais déjà dans ce post-ci), ou le soir pour se recueillir devant une Croustarte (sorte de pizza maison) et un bon verre de vin. 


La spécialité: la Croustarte. Ici "Die Fünf"(la 5): poulet sauce barbecue, oignons confits, olives noires et tomates fraîches.
C'est une TUERIE DES PAPILLES, je vous raconte pas. Des fois je me surprends à y penser, bave aux lèvres.

Et enfin je vous quitte sur un des mystères des trucs populaires allemands: les cornets de frites arrosés de mayonnaise ET de ketchup, parsemés d'oignons frais émincés. J'en ai mangé, j'ai eu du mal à digérer, j'ai dégueulé. Voilà.


D'autant plus un mystère que je vois des allemands en manger le matin à 10h, l'aprèm à 16h. Viens chéri j'ai un p'tit creux, on se fait un cornet de frites mayo/ketchup/oignons ?

Voilà, je vous dis rendez-vous à la semaine prochaine pour découvrir d'autres spécialités allemandes !
Bis bald !

Commentaires

  1. Oula le cornet de frites à la fin waou...! en effet bizzare ^^ sinon pour le reste...MIAM c'est superbe visuellement et ça donne faim !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais hein ? Bon ça me rassure je suis pas la seule à trouver ça super bizarre ^^ merci Lilimignonne :))

      Supprimer
  2. mmmmmmmmmiam miam miammmmmmm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. XD je crois que j'ai compris le message ! mdr

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés