Exposition Tim Burton à la cinémathèque française



Je l'attendais avec une impatience frénétique... et ça y est, je peux le dire: je l'ai vue ! De quoi je parle ? Mais de l'exposition Tim Burton qui a lieu en ce moment à la cinémathèque de Paris !! (hein quoi, oui c'était déjà écrit dans mon titre ^^')

Après cette bande annonce, je n'avais qu'une hâte: m'y rendre !!



Déjà, prévoyez votre billet coupe-file, sinon voici ce qui vous attend...


LA QUEUE ! et encore j'ai pu prendre que la fin en photo, je vous laisse imaginer sa taille réelle... Et avec mes billets coupe file (gracieusement offerts par ma môman), j'ai quand même fait la queue 15 minutes (à 10h).

Bref, venons-en au vif du sujet. Après deux vérifications des billets, nous pouvions pénétrer dans l'univers fantastique de Tim Burton...
Les photos n'étaient hélas pas autorisées, celles qui suivront ont été piochées dans le net.

L'expo est découpée en trois parties: Tim Burton dessinant, Tim Burton biographie et Tim Burton cinéaste.

On pénètre vraiment dans l'univers du cinéaste, avec des dizaines et des dizaines de ses croquis, poèmes, et des mini dessins animés comme l'excellent "Stainboy" (bourré d'humour noir!). C'est absolument fascinant de voir à quel point son univers est riche, tour à tour effrayant, drôle et touchant. Car les monstres de Tim Burton possèdent une espèce de naïveté et de candeur qui leur fait interroger le monde et ses contradictions. A travers eux le génial Burton exprime son désarroi devant une société absurde et cocasse, remettant en cause les fondements puritains de l'Amérique profonde (avec des croquis de milliardaires/crapaud hilarants entre autres). On sent un décalage total de Tim Burton dans le monde actuel, comme s'il contemplait notre Terre d'une autre planète.

Les aventures de Stainboy

Dans Les mésaventures de l'enfant huître et autres poèmes, Tim Burton jette un regard affectueux à ses monstres qui ignorent leur monstruosité et qui interrogent celle des autres en toute innocence. Son humour noir, presque gore est assez cinglant mais paradoxalement toujours poétique.
Ce qui est toujours présent et admirable chez Tim Burton, c'est cette capacité à mettre de la poésie dans des thèmes tourmentés et noirs tels que la mort, la difformité, la solitude, l'horreur.



Petite note "drôle": presque rien n'est consacré à Alice aux pays des merveilles, que Tim Burton considère comme le vilain petit canard de sa filmographie. Et pour cause: beaucoup d'éléments du film lui avaient été imposés, et sa réalisation ne fut pas libre. Ironie: c'est son film qui a eu le plus de succès au box-office.

Romeo and Juliet, projet de film malheureusement avorté



Frankenweenie, prochain film en stop-motion de Tim Burton
Les têtes en mousse de latex de Jack dans Nightmare Before Christmas
Les masques de Batman dans Batman et Batman Begins
Tim Burton et sa femme Helena Bonham Carter à l'inauguration de l'exposition

Exposition à voir absolument si vous aimez Tim Burton ou si vous voulez découvrir son univers fantasmagorique, vraiment ça vaut le coup !


Points négatifs:
- Ce n'est pas toujours traduit de l'anglais, ce qui est dommage car beaucoup de textes de Tim Burton sont riches et amusants.
- Un monde fou
- La musique des films à peine audible, vraiment dommage. J'aurais bien aimé aussi une petite analyse de la musique de ses films (qui est souvent de Danny Elfmann), qui participe souvent à l'atmosphère gothico-poétique de l'univers timburtonnien.

Points positifs:
- On peut voir les thèmes récurrents de ses dessins: clowns, poupées, monstres, etc.
- On a l'occasion exceptionnelle de voir ses dessins adolescent
- Courts métrages qu'il a réalisé au lycée
- Dessins de préparation aux films, incroyables !

Et pour les fans collectionneurs: un livre de l'expo est disponible en édition limitée, avec signature et dédicace de la main de Tim Burton, ainsi que des lithographies exclusives, pour l'aimable prix de 249€.

Alors, tenté(e)s par cette expo ?



 Ah oui, avant de se quitter voici mon outfit du jour devant un immense ballon représentant un personnage des poésies de Tim Burton (comment ça je suis mégalo ?):

C'est mon côté obscur qui ressort après l'expo





Commentaires

  1. Très bel article, je me suis permise de prendre une photo et de mettre le lien de ton blog en dessous. Si cela te dérange fais le moi savoir et je l’ôterai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elodie-Charlotte :) ce n'est pas un problème car comme je l'ai écrit dans mon article, ce ne sont pas mes photos, elles viennent toutes de google.
      (sauf les photos où j'apparais, naturellement !)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot, je vous réponds au plus vite !

Facebook Twitter Instagram Pinterest Inspilia

Articles les plus consultés